pub
Education

Le Réseau des Journalistes Spécialisés en Education (RJSE) partent en guerre contre la violence faite aux enfants

Advertisement

Le réseau des journalistes spécialisé en éducation (RJSE) a organisé un atelier de formation sur le projet : Education Sensible au Genre et sans Violence le mercredi 19 Aout dans la salle de réunion de la croix rouge.

 

Ils sont une trentaine des organisations de la société civile, des comités cantonaux de développement, des associations des parents d’élèves, des directeurs et directrices d’écoles primaire et CEG et des médias de la région plateaux-Est à se réunir pour échanger sur la thématique.

 

En ouvrant les travaux, Mme Naka Abalo, directrice adjointe de plan international Togo division Atakpamé a,  au nom de sa structure, souhaité la bienvenue aux participants qui malgré leurs multiples charges ont répondu à l’invitation ; elle a invité les participants à dénoncer les actes violentes envers les enfants enfin qu’on puisse punir les auteurs.

 

Pour finir elle a remercié la commission chargée de piloter ce projet et les autres acteurs à travailler main dans la main pour l’éradication de ce fléau dans nos sociétés.

 

Pour Mr Marcel Toyi, le président du réseau des journalistes spécialisés en éducation, ce problème d’abus sur les enfants est un problème qui préoccupe les acteurs étatique, des décideurs les partenaires et la société civile; les cas ont démontré, puisqu’il y a des enfants qui sont morts par violence de leurs parents, un cas tout ressent à Agou, et d’autres formes de violences.

 

Le réseau après analyse s’est rendu compte que les auteurs de ces abus ne sont pas dénoncés par manque d’information sur les alternatives ou sur l’éducation à la non violence, a proposé des pistes de solutions pour remédier à cette situation. En cela, Plan International Togo a apporté un appui au réseau des journalistes qui maîtrisent la thématique pour renforcer les capacités des autres confrères journalistes et les organisations de la société civile pour qu’ils soient un relais d’information de l’éducation sur la non violence.

 

An cours de l’atelier, plusieurs projections ont été faites pour outiller les acteurs leur permettant de mieux travailler sur le terrain pour prévenir la violence et afin qu’ils soient imprégnés des réalités du fléau. Ce qui a pour mérite de leur offrir des éléments les orientant à mieux maîtriser les enfants quand ceux auront à commette une faute qui ne doit forcément pas faire l’objet de sanction mais d’un module de médiation.

 

Retenons qu’à la fin des travaux un plan d’action est élaboré. Une émission télévisée sera réalisée avec les acteurs et sera diffusée sur la Télévision nationale.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire