pub
Justice

Justice Togolaise: Sébastien Alzareka prié de quitter le Togo avant le 11 Août

Advertisement

Sébastien Alzareka prié de quitter le Togo avant le 11 Août. C’est la décision de la justice Togolaise demandant au Français communément appelé dans le milieu culturel togolais Zoul, et fondateur du Centre Culturel Mitronunya, de quitter le Togo dans les meilleurs délais exigés.

 

Alzareka est indésirable au Togo. C’est en tout cas ce qu’a décidé la justice à l’issue de la comparution d’un citoyen Français. Tout part de la dernière élection présidentielle du 25 Avril 2015 organisé et remporté par le parti Union pour la République (UNIR). Des commentaires ne tardent pas à fuser de la part des internautes. Des plus cocasses au plus loufoques. Certains internautes sont allés jusqu’à critiquer le système de transmission des résultats « SUCCESS ». D’autres, en outre ont fustigé tout le processus électoral, le traitant de vicié. Et Sébastien Alzareka, un Français vivant sur le territoire Togolais, de s’en mêler avec des commentaires aussi ’’sensibles’’ : «  Ce soir, nous sommes tristes  » ou encore « y aura-t-il un officier pour prendre ses responsabilités ? » Des commentaires jugés par la cour «  tendancieux » qui lui valent deux ans de prison avec sursis et une interdiction du territoire togolais pour cinq ans.

 

Comme si cela ne suffisait pas le sieur Alzareka ne s’est pas arrêté pas là. A l’issue de la proclamation des résultats de cette élection, il a encore sorti des commentaires. Cela n’a pas été du goût des autorités Togolaises qui l’ont simplement prié de quitter le territoire avant le 11 Août prochain, délai de rigueur.

 

Sa femme, une Togolaise qui a gagné un projet de la Banque Mondiale s’est vu retirer l’exécution de ce projet. Le récépissé du Centre Culturel Mitronunya lui a été retiré. Désormais les jours du Français Sébastien Alzareka sont comptés au Togo.

 

Martial

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire