pub
Tourisme

Hôtellerie/ De Corinthia 2 Février à Radisson Blu : enfin un standing à 5 étoiles

Advertisement

Fermé depuis 2006, l’hôtel Corinthia du 2 Février est en travaux de réfection et rouvrira ses portes en Octobre 2015 accueillera comme premiers hôtes les personnalités Africaines et d’ailleurs qui prennent part du 02 au 07 Novembre prochain à la conférence sur la sécurité maritime. Les travaux de modernisation sont exécutés par le groupe sud-africain spécialisé dans la construction et la rénovation des hôtels ZPC Hospitality Renovation Specialists et la société de droit togolais Kalyan Hospitality Togo SA vont bon train. Une visite sur les lieux nous a permis de toucher du doigt ce que deviendra édifice à l’issue des travaux.

 

L’hôtel du 2 Février fait peau neuve. A l’issue des travaux de réfection de l’anciennement hôtel 2 Février sera désormais appelé Radisson Blu 2 Février. Le directeur des opérations Dr Phillip Mahieu explique que tout sera rénové de fond en comble : « toute l’architecture de l’hôtel sera rénovée avec du matériel ultra-moderne y compris le décor intérieur qui comprend plusieurs types de chambres dont des suites présidentielles, des piscines, des installations pour les affaires, un auditorium présidentiel, une grande salle de conférence, une salle de bal, des salles de réunions, un casino, une discothèque, 5 restaurants », a-t-il expliqué.

 

 Les débuts de  l’hôtel 2 Février et sa reprise par le gouvernement

L’hôtel 2 Février fut construit en 1970 et ouvert au public dans les années 80. A l’époque, cette structure hôtelière représentait l’un des plus modernes dans la sous-région et faisait la fierté de tout le Togo. Nombre de Togolais se souviennent encore du passé glorieux de cette infrastructure qui accueillait des sommets. De part son architecture et son aspect presque Hollywoodien, l’hôtel 2 février avec ses 36 étages, ses 368 chambres dont 52 suites présidentielles ainsi que ses 52 autres ministérielles est situé en plein cœur de la ville de Lomé, à quelques encablures de la place de l’indépendance. Il était un hôtel de dimension internationale jusqu’en fin 2001 où il est tombé en ruine faute d’entretiens adéquat. Et depuis, les grandes rencontres se faisaient dans de petits hôtels, faute de mieux. Bientôt le standing des 5 étoiles sera réel après la modernisation de cet édifice.

 

Le 2 Février a abrité de nombreux sommets internationaux, seulement n’a pas tiré de chiffre d’affaires nécessaire pour couvrir ses charges d’exploitation et d’entretien. De charges en charges l’augmentation du coût de l’entretien comparé aux recettes ne suffisait pas pour maintenir l’éclat de ce que représentait l’un des fleurons en matière de l’hôtellerie dans la sous région. De jour en jour, l’hôtel perdait de sa superbe. Il fallait trouver un preneur pour continuer à assurer l’entretien du 2 Février. La société Arabe Libyenne des Investissements Africains (LAAICO) est toute trouvée.

 

Par décret adopté en conseil des ministres, en mai 2002, l’hôtel 2 février est cédé au groupe hôtellerie Corinthia Hotels International. Cette décision est le fruit de l’accord de financement signé entre le Togo et la société Arabe Libyenne des Investissements Africains (LAAICO). Seulement voilà, les responsables de cette société n’ont pas su entamer à temps les travaux de réfection. De cet accord, il n’en est rien sorti si ce n’est un échec cuisant. Du haut de ses 100 m, ce haut immeuble trône sur le quartier administratif, à proximité du monument de l’indépendance.

 

Face aux défis de grands sommets sur la sécurité maritime en Afrique que le Togo s’apprête à accueillir en Novembre prochain par exemple et de la nécessité même de détenir un hôtel de standing international, le gouvernement sous l’insigne du chef de l’Etat a voté la proposition de loi portant nationalisation de l’hôtel de 2 Février. Aujourd’hui, c’est chose faite. Et les travaux de réfection avancent à grand pas.

 

A peu près huit mois de travaux suffiront en Octobre prochain à la société sud africaine ZPC Hospitality Renovation Specialists, pour finir la réfection de cet hôtel entamés en janvier 2015. Tout en remettant une couche de neuf sur Lomé, la ZPC hospitality Renovation Specialista a crée en même près de 2000 emplois, soit 1500 emplois à sa rénovation et 500 emploie à sa réouverture. Il va sans dire que la rénovation de cette infrastructure hôtelière est à la fois un pari infrastructurel, économique mais encore a permis de résorber un temps soit peu la question du chômage chez ceux qui y ont trouvé leur gagne pain. 

 

En visite en début de cette semaine, le chef du gouvernement, Komi Sélom Klassou, le PM a pu voir l’état d’avancement des travaux. C’est l’occasion pour le directeur des opérations Dr Phillip Mahieu de réitérer au Premier Ministre que les travaux seront livrés dans le délai : « il a promis de respecter toutes les clauses des travaux à savoir les normes requises pour les matériaux, le délai de livraison des travaux », a laissé entendre Mahieu. Sur les ruines du 2 Février souffleront désormais l’ère Radisson Blu.

 

Réné

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire