pub
Culture

Dame Aléma Assana Bonni, la plus belle dame de l’Ogou

Advertisement

Bonni Assana élue Dame Aléma, la plus belle dame de l’Ogou, a monté sur la plus haute marche du podium occupé également par ses deux dauphines, Amégayibo Florence et Akoda Déléli, au terme d’une soirée élective organisée ce jeudi 06 août au centre culturel d’Atakpamé. C’était dans le cadre de la programmation des activités culturelles marquant la commémoration de la fête des Ignames de l’Ogou, Odon-Itsu, édition 2015.

 

En vue de valoriser la femme dans toute sa splendeur de créature féminine intégrant dans son mode de vie et comportements, les valeurs et richesses culturelles de l’Ogou, et reflétant dans toute son apparence les caractéristiques d’une véritable femme africaine fournie de tous ses attributs -corpulence forte à l’allure impressionnante, bonne posture-, des initiatives portées par l’Honorable Amétodji, ont permis de concrétiser la tenue d’une élection de la plus belle Dame de l’Ogou. Il s’agit de l’élection Dame Aléma qui s’était déroulée le jeudi dernier à Atakpamé, la ville aux 7 collines.

 

Mobilisant une grande foule qui a pris d’assaut le cadre du nouveau centre culturel de la ville d’Atakpamé, la soirée élective Dame Aléma a permis à la population d’Atakpamé et de ses environs de vivre une soirée riche en couleur et en son. Portant sur le thème : ’’Facteur de cohésion et de développement du Gand Ogou’’, cette soirée élective de la plus belle Dame de l’Ogou a été organisée par la sous commission Dame Aléma qui a à sa tête M. Frank Pissang, en collaboration avec le Comité d’Organisation de la fête Odon-Itsu 2015 et la Commission ’’Activités Culturelles’’, ainsi que la Direction Régionale des Arts et de la Culture des Plateaux qui n’a pas ménagé ses efforts pour l’appui technique orienté sous ses diverses formes.

 

Cette initiative vise à célébrer et valoriser la beauté de la femme africaine plus précisément celle de l’Ogou, attachée à ses valeurs culturelles et faisant preuve de certaines capacités de maîtrise et  pratiques ou savoir-faires puisés de la culture locale.

 

Elles étaient douze (12) candidates en lice à avoir rivalisé d’élégance, de prestance et de dextérité pour pouvoir ravir la très convoitée couronne mise en jeu. Pour prendre part à la compétition, les candidates jugées et jaugées dans un premier temps par la direction régionale des Arts et de la Culture des Plateaux, doivent être âgées au moins de 20 ans et disposant des atouts de femme généreuse tant sur le plan physique qu’au niveau de connaissance intellectuelle reconsidérée dans sa dimension de développement local et en accord avec les réalités du milieu socio-culturel. Celle qui sera élue Dame Aléma du grand Ogou, doit faire preuve de son immersion dans les méandres des valeurs culturelles de l’Ogou, ces richesses qui faisaient la fierté de la grande Préfecture.

 

En ouvrant la soirée, M. Ahokpé Thomas, Président d’Organisation de Odon-Itsu 2015, a remercié cette initiative et le promoteur l’honorable Amétodji Yaovi Michel qui s’est engagé à soutenir le projet dans toute sa réalisation ; il a invité le jury à être objectif et impartial dans leur choix et à faire preuve de toute neutralité afin que le verdict final soit l’expression réelle de l’attente du public ; il n’a pas manqué de souligner que la décision finale soit acceptée et appréciée par les uns et les autres.

 

Au cours de la soirée, les candidates ont montré, démontré et égayé un grand public à travers un répertoire de danses et de musiques traditionnels variés, mettant en attraction les rythmes du terroir en pratique par les différentes communautés qui résident dans le Grand Ogou. Des épreuves au cours desquelles, les candidates ont pris le devant de la scène en tenues traditionnelles, rehaussant le niveau de l’évènement dont l’organisation a été ovationnée par le public durant toute la soirée.

 

Le groupe chorégraphique et artistique Brénoz Marshall, l’artiste prophète BSB, des clubs de danses de la ville, la troupe théâtrale et de sketch ‘’Les Ambassadeurs de vie’’ ont donné un spectacle et une ambiance tout feu, toute flamme au public tout au long de l’évènement entrecoupé d’épreuves dont celle fatidique des questions réponses aux candidates.

IMG_ALEMA.jpg Dame Aléma Assana Bonni

 

 

Ces questions axées sur la culture, facteur déterminant, incontournable du développement, ont permis à la candidate au dossard n°08, Bonni Assana, qui a été la plus éloquente, concise dans ses réponses formulées en vernaculaire (langue locale), de faire bonne impression et de recueillir plus de meilleures appréciations des membres du jury qui l’ont jugée plus méritante à porter la couronne Dame Aléma 2015. Elle s’est adjugée du titre, bénéficiant ainsi d’une moto dame Apsonic flambant neuve et des accessoires, 1 kit 3G Togocel ainsi que d’un lot de gadgets Ecobank, sans oublier une enveloppe de somme d’argent mis en jeu.

La première dauphine, Florence Amegayibo est repartie avec une télé écran plasma, une antenne parabolique Canal Sat avec un abonnement de 3 mois, un lot de gadget Ecobank, 1 kit 3G Togocel et une enveloppe de somme d’agrent. Quant à la deuxième dauphine, Akoda Délali, elle a emporté une télé écran plasma, un lot de gadget Ecobank, 1 kit 3G Togocel et une enveloppe contenant de somme d’argent.

 

L’initiateur de cet évènement l’Honorable Amétodji Yaovi Michel a rappelé que cette première édition est un coup d’essais, mais aussi un coup de réussite qui consiste à promouvoir et de pérenniser d’avantage les valeurs de la beauté d’antan chez la femme de l’Ogou au bénéfice des jeunes filles du moment qui ne semblent plus accordé de l’importance aux richesses culturelles du milieu; ces valeurs qui demandent pourtant d’être préservées.

Pour conclure, il a remercié tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réussite de cet évènement et lancé un appel aux donateurs de porter à plus haut niveau leur contribution pour l’édition prochaine.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire