pub
Culture

Tsévié: “La transmission” pour outiller les jeunes aux techniques de scène

Advertisement

Parti du constat que des efforts se font de la part de la jeune génération des artistes comédiens à mieux faire, cependant le résultat sur scène tarde à être au rendez-vous. Aussi, redynamiser chez les jeunes élèves qui n’ont plus le goût à la lecture à s’y intéresser davantage, voilà l’objectif  dévoilé du projet  « transmission » lancé samedi 18 juillet à la salle CESAL de Lomé.

Du 10  au 25 Août prochain, la ville de Tsévié accueille le projet « transmission » d’ Eklu Natey Ablodévi François. Cette rencontre vise à outiller les jeunes comédiens de Tsévié en jeu d’acteur ainsi que des  techniques de lecture, aux rudiments de  théâtre, sur les notions de la scénographie entre autres.

Cette initiative vient du fait que toutes les scènes sont concentrées à Lomé empêchant les jeunes des autres villes du Togo qui s’intéressent aussi à la comédie théâtrale d’avoir à leur côté les personnes ressources qui puissent les accompagner dans cette entreprise. C’est ce que fondamentalement vient corriger le projet. Former les jeunes comédiens de Tsévié pour créer à la fin un spectacle de théâtre au cours d’une dizaine de jours. L’officier national de Mérite de 2014, Eklu Natey Ablodévi, initiateur dudit projet a déclaré lors de la cérémonie de lancement de « transmission » que : « cette initiative regorge un intérêt éducatif, social et économique à prendre à bras le corps », a-t-il indiqué. Il s’est ensuite plaint du fait que le ministère de la culture n’est pas autonome et est toujours rattaché à un autre ce qui explique qu’ils sont laissés pour compte : « L’autonomisation du ministère de la culture  en est aussi pour quelque chose dans les difficultés que traverse la culture au Togo. En tout temps il faut rattacher la culture à un autre secteur qui aussi a ses propre problèmes; c’est ce qui fait dire de ce ministère qu’il est un ministère de la prostitution et a raison », a-t-il déploré  

La première étape va consister à retenir les jeunes comédiens ainsi que  les élèves de la localité de Tsévié, une vingtaine en tout à qui seront  inculquées les notions de la scénographie, le jeu d’acteur. La seconde étape de ce projet concerne la restitution. Elle sera faite dans les écoles et collèges. C’est à cette étape que l’apport  des hommes de médias sera d’une grande importance. Car il s’agit de la phase de la communication et de sensibilisation autour des spectacles des jeunes comédiens et élèves.

Après la ville de Tsévié, les autres villes bénéficieront du projet transmission. C’est à coup sûr les préalables pour envisager  rivaliser avec les comédiens des  autres pays du continent. La route est  longue mieux vaut tard que jamais.  Le pas de l’initiative  en tout cas vient d’être franchi, reste que l’accompagnement suive.

 

Réné

Togoportail, toute l’information à votre potée

Advertisement

Publier un commentaire