pub
Economie

TOGO : La DOSI veut se faire mieux connaitre dans la région des Plateaux

Advertisement

La Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) a organisé le vendredi 3 juillet 2015 dans la salle de réunion de l’Action Social d’Atakpamé, une journée d’information et de sensibilisation sur ses actions et son rôle dans la lutte contre la pauvreté au Togo.

 

L’objectif de la DOSI est d’accroître progressivement la contribution de la micro-entreprise du secteur informel au PIB ; pour l’atteindre, la structure a axé sa stratégie sur la création : -d’un cadre incitatif au développement du secteur privé et de sa formation progressive (Politique et Programme).

-d’un cadre Incitatif au Développement par le Financement, la Formation et la Protection Sociale.

– du Développement Régional (Cluster Grappes Régionales).

-de l’Exposition et Réseautage, Collecte de Données Communication et Rayonnement de TPME (très petite moyennes entreprises) et TPMI (très petite et moyennes industries).

 

La composition de ce secteur est tout à fait hétéroclite : les coiffeurs et coiffeuses, agriculteurs commerçants et commerçantes, les mécaniciens, les couturiers, pécheurs presque tous les groupes cibles du secteur informel sont présents.

DOSI dans sa stratégie a présenté les différents produits :

La MUCTA (Mutuelle des Conducteurs de Taxi-Moto) qui a été lancé le 10 novembre 2014 à Atakpamé.

La MUCAT (Mutuelle des Commerçants et Artisans  du Togo) qui a vue le jour le 24 mars à Kara.

La MUAPE (Mutuelle des Agriculteurs Pécheurs et Eleveurs) lancé le 23 mars 2015 à Mango.

La MUAJ (Mutuelle des Artistes et Journalistes née le 20 mars 2015 à Lomé.

 

M. Boukpéssi Kossi chef d’Agence de DOSI à Atakpamé, a souhaité la cordiale bienvenue aux participants qui malgré une journée très chargée, ont répondu à l’invitation de DOSI et a remercié le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa vision de réduire la pauvreté en offrant ces produits aux populations les plus démunies ; pour finir, il a rassuré et présenté aux participants les résultats attendus dans ce projet par DOSI :

La pauvreté des populations vulnérables notamment chez les femmes et les jeunes est réduite ;

L’augmentation de la sécurité sociale des couches les plus vulnérables, sécurisation des emplois et des activités génératrices de revenus, formation des populations cibles, l’assiette fiscale est améliorée, les conditions de vie sont améliorées avec une inclusion de l’assurance maladie et d’une retraite organisée.

M. Kossi Pilézi secrétaire général de la mairie représentant le maire a salué l’initiative de DOSI dans sa politique nationale de développement du secteur informel ; il a appelé les participants a informé leur proche pour une adhésion massive dans la DOSI.

 

En matière d’assurance et maladie, aujourd’hui les services de DOSI sont appuyé par GTA-C2A et INAM, au Togo plus de 60000 personnes sont fonctionnaires, 50000 personnes exercent le travail de Zémidjan contre une population de plus de 6 000 000 d’habitants environ.

 

DOSI ce veut d’élargir la protection sociale aux acteurs de l’informel.

 

Landry Koss

Togoportail,toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire