pub
Société

Le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a assisté à la messe d’inhumation de l’évêque émérite d’Atakpamé Julien Mawuli Kouto

Advertisement

L’ancien évêque émérite d’Atakpamé Monseigneur Julien Mawuli Kouto, endormi dans le Seigneur le Vendredi 05 Juin dernier à l’âge de 69 ans, se repose depuis le vendredi 26 Juin à la crypte de la cathédrale Notre Dame de Trinité d’Atakpamé. Le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé a pris part à la messe d’enterrement célébrée par le prêtre apostolique du Togo et du Benin Monseigneur Brian Udaigwé entouré de tous les évêques et archevêques du Togo et des pays voisins.

 

Dans son homélie, l’évêque de Kpalimé, président de la Conférence épiscopale des Evêques du Togo Monseigneur Benoît Alowonou a souligné que la mort est le retour à Dieu pour la vie éternelle. Selon lui après la mort, un autre espoir est possible celui de la résurrection. Il a rendu grâce à Dieu pour le combat dans la vie de l’illustre disparu. Il a également rappelé à l’assistance que Monseigneur Julien Mawuli Kouto était marqué par la force de l’amour, le pardon et le vécu quotidien de l’évangile.

 

Après la célébration et le départ du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, la dépouille mortelle repose désormais à la crypte de la cathédrale Notre Dame de la Trinité d’Atakpamé.

Né le 19 Juin 1946 à Lomé, il a fait des études primaires à Amoutivé puis à Hanoukopé. De 1959 à 1961, il a fréquenté le Clerc de Togoville. De 1961 à 1969 il a poursuivi sa formation de séminariste à Saint Pierre Claver de Lomé Tokoin.

 

En 1969 Monseigneur Robert Casmir Dosseh- Anyron, Archevêque métropolitain de Lomé, l’envoya à l’Université Propagande à Rome pour les études philosophiques et Théologiques. Ordonné prêtre le 29 Juin 1975 par le Pape Jean Paul II à Rome puis évêque en 1994 à Rome, il a regagné le Togo et est intronisé 3è évêque du diocèse d’Atakpamé.

 

Il va démissionner de la charge pastorale le 1er Mars 2006. De nombreuses réalisations sont de son actif, il a également assumé plusieurs services au sein de la conférence épiscopale des évêques du Togo.

 

Il a quitté le monde après 40 ans de vie sacerdotale et 21 ans de vie épiscopale et laisse derrière lui la famille chrétienne qui dans leur prière se souviendront de lui, et qui ont intercédé afin que la terre lui soit légère.

 

Landry Koss

Togoportail,toute l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire