pub
Economie

Lancement du rapport ISAAA 2014 sur les OGM : Les cultures génétiquement modifiées ont augmenté en production ces dernières années

Advertisement

Un rapport sur les cultures génétiquement modifiées (CGM) pour le compte de l’année 2014 est connu depuis ce vendredi 26 juin 2015. Le  Service International des Acquisitions des Applications de la Biotechnologie Agricole (ISAAA) s’est une fois encore prêté à cet exercice. Le rapport fait état d’une augmentation des CGM par rapport aux  années antérieures. Il est traduit en langues nationales (Ewé-Kabyè) pour atteindre une plus large cible. Le lancement du rapport s’est fait en présence des représentants des ministères du commerce, de l’environnement, de l’Assemblée nationale, de l’agriculture, du service de l’ITRA et d’autres partenaires ainsi qu’un parterre de journalistes.

 

Faire connaître le contenu du rapport sur l’importance de la biosécurité et de la biotechnologie agricole en vue d’en faire des propositions objectives à l’endroit des autorités scientifiques, politiques et administratives au Togo. Voilà l’objectif qui sous-tend la publication du rapport de l’année 2014 sur les cultures génétiquement modifiées (CGM).

 

 « Quel rôle les OGM pourront jouer dans l’amélioration durable de la productivité agricole et la protection de l’environnement ? » C’est une des préoccupations auxquelles a tenté de répondre le présent rapport sur les cultures génétiquement modifiées suite à l’accroissement des rendements de ces dernières  années.

Des communications présentées par M. Kpémoua Kossi, Directeur de l’ITRA et des échanges qui s’en sont suivi ont permis de mieux savoir  sur les cultures génétiquement modifiées. Aussi le rapport note-t-il qu’une nette amélioration  est constatée sur les surfaces cultivables : « de 1996 à aujourd’hui, les terres cultivables sont passées de 1,7 millions d’hectares à 181,7 millions d’hectares », a noté le rapport. 

 

Autre fait marquant. Sur le vingt huit pays qui produisent  les cultures génétiquement modifiées ou transgéniques, seulement  huit (08) de ces  pays sont ceux en développement produisant plus que les vingt autres pays industrialisés, a en outre fait comprendre le rapport.

Le Togo ne produit pas encore  ces cultures, vu la mondialisation de la production des cultures transgéniques, des cultures génétiquement modifiées il commence par s’y intéresser. En prenant connaissance des rapports du Service international des acquisitions des applications de la biotechnologie agricole (ISAAA), le Togo se prépare activement à  être compté parmi les pays qui cultivent ces CMG.

 

Avec l’accroissement de la population qui est estimé d’ici 2050  à 9,6 milliards d’âmes, il urge  que le Togo qui entend se faire compter parmi ses pays qui produisent les cultures génétiquement modifiées en sache sur l’utilité et la commercialisation de ces cultures. Maitriser  les enjeux et défis de la biotechnologie agricole au Togo pour savoir quelles actions menées en faveur de la biosécurité et de la biotechnologie moderne.

 

Le Service International pour l’Acquisition des applications en biotechnologie agricole (ISAAA)  est un organisme sans but lucratif qui travail avec un réseau international des centres conçus pour contribuer à la réduction de la faim et de la pauvreté  en partageant les connaissances sur les cultures biotechnologiques.  

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire