pub
Portail+

Togo : Adébayor déballe ses différends avec sa famille, accuse Rotimi de voleur de portables

Advertisement

L’attaquant togolais du club anglais Tottenham, Emmanuel Adébayor, refait parler de lui en ce moment avec le déballage des différends avec sa mère, ses frères et sa maison à Accra au Ghana.

 

En décidant de s’expliquer sur le réseau facebook le mardi 05 mai 2015 pour que son expérience serve de leçons pour des familles africaines, Adébayor est revenu sur les causes de ses problèmes avec sa mère « Maman Adébayor », sa sœur Yabo, ses frères Kola, Rotimi, le regretté Peter et la maison qu’il a achetée à prix d’or à Accra au Ghana.

 

D’entrée de jeu, Adébayor a révélé qu’au début de sa carrière sportive, il a épargné ses premiers salaires pour construire une maison pour ses parents de sorte à s’assurer qu’ils vivent en sécurité.

 

Soucieux du bien de sa mère, le joueur a déclaré qu’après l’avoir fait revenir à Londres pour des soins médicaux, il a financé sa génitrice pour qu’elle monte une entreprise de biscuits et de différents articles. Mais les choses ont commencé à se détériorer quelques temps après. Sur ce point, il a révélé que « Quand ma fille est née, nous avons contacté ma mère pour l’informer, mais elle a immédiatement raccroché le téléphone ».

 

Concernant sa sœur Yabo Adébayor, l’attaquant vedette des Eperviers du Togo a confessé qu’après avoir installé la dame et son demi-frère Daniel dans sa résidence de près de 15 chambres à Accra, il a été surpris à son retour de constater que les locaux ont été loués à des tiers. Voulant savoir les motifs de cette action, le joueur a écrit que sa sœur et sa mère l’ont taxé d’ingrat.

 

Pour ce qui est du cas de Kola Adébayor qui vit en Allemagne, le joueur dit qu’il pourvoit non seulement à ses besoins mais aussi à la scolarité de ses neveux mais malgré tous ses apports le frère ne reconnaît pas son sacrifice.

 

Pour ce qui est du cas de son frère Rotimi, Adébayor a pensé que l’intégrer dans le football pourrait accroître l’image de la famille. Ayant fait venir Rotimi en France pour qu’il intègre une académie de football, ce dernier en quelques mois a volé 21 téléphones de 27 joueurs.

 

Sur la maladie de Peter, le frère a affirmé qu’ayant appris la nouvelle à Accra, il a regagné en toute vitesse par la route Lomé en deux heures de route mais sur place il lui a été signifié qu’il ne pouvait voir le patient et qu’il devra donner de l’argent pour les soins. « Dieu seul sait combien je lui ai donné. Et les gens disent toujours que je n’ai rien fait pour sauver mon frère ».

 

Enfin pour ses tentatives de ressouder le lien familial, le joueur a rappelé qu’en 2005 en réunion avec ses parents quand il a demandé leur avis, ils ont prétexté que « je devrais construire à chaque membre de la famille une maison et donner à chacun d’entre eux un salaire mensuel ».

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire