pub
International

Burundi : Edem Kodjo tente de dénouer la crise née du « troisième mandat »

Advertisement

L’ex Premier ministre togolais Edem Kodjo, poursuit sa mission au Burundi afin de sauvegarder la paix dans ce pays de l’Afrique centrale secoué par une crise née de la volonté de l’actuel Président Pierre Nkurunziza à briguer un « troisième mandat » selon l’opposition.

 

En tant qu’envoyé de l’Union Africaine (UA) au Burundi, et à en croire le site gouvernemental togolais Republicoftogo, Edem Kodjo après pris la température des lieux a estimé que la situation reste toujours très tendue. Pour faire baisser la tension dans le pays qui est ponctuée par des manifestations de la population contre la candidature déjà validée de Nkurunziza, l’envoyé de l’UA a proposé que le Président-candidat prête une oreille attentive à son peuple mais aussi les appels extérieurs.

 

Au même moment, il a proposé que pour les chances de la réussite d’un dialogue que « les personnes arrêtées après la tentative de coup d’Etat soient traitées avec humanité et que de façon générale, les droits de l’homme soient préservés et sauvegardés ».

 

Enfin sur le nœud du problème au Burundi, lequel a entrainé un Coup d’Etat raté, Edem Kodjo a fait savoir que Nkurunziza a été élu pour la première fois en 2010 et non depuis 2005. Cette clarification contredit les tenants de l’opposition et de la société civile burundaise qui ont jusqu’ici prétendu que le Chef de l’Etat force à briguer un tropisme mandat.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire