pub
TOGO PRESIDENTIELLE 2015 NEWS

Togo/ Résultats de la présidentielle 2015 : Le Cap 2015 ne s’avoue pas vaincu

Advertisement

Le regroupement des partis politique togolais, le CAP 2015 qui a soutenu la candidature de Jean-Pierre Fabre à la présidentielle 2015 ne reconnait pas les résultats publiés hier mardi à Lomé.

 

En conférence de presse ce mercredi 29 avril 2015 à Lomé, le CAP 2015 a rejeté les résultats proclamés par le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), lesquels donnent le candidat Faure Gnassingbé gagnant.

 

Dans sa déclaration, Patrick Lawson, le directeur de campagne de Jean Pierre, a d’entrée de jeu fait savoir que « Les résultats tels que proclamés par le président de la CENI, ne sont conformes ni à la loi, ni à l’accord du 24 avril 2015, ni à la décision des Chefs d’Etat de la CEDEAO, ni à la procédure interne adoptée par tous les membres de la CENI, en présence du Comité d’accompagnement ».

 

Devant ce constat, « le CAP 2015 et son candidat Jean-Pierre FABRE rejettent catégoriquement ces résultats frauduleux qui n’ont rien à voir avec ceux compilés à partir des procès-verbaux collectés auprès de leurs représentants dans les bureaux de vote » et demandent par conséquent l’annulation des résultats proclamés.

Pour sa part le candidat Jean Pierre Fabre a relevé que « Les résultats proclamés ce mardi 28 avril 2015, par le président de la CENI, sont des résultats frauduleux, qui n’ont rien à voir avec ceux compilés par le centre informatique de CAP 2015 et qui proviennent des procès-verbaux de bureaux de vote en notre possession ».

 

En vue de réclamer sa victoire, Fabre a estimé que « Cet énième coup de force électoral ne passera pas. C’est pour nous tous un devoir impératif, un devoir sacré, un devoir constitutionnel de nous mobiliser résolument et massivement pour faire échec à ce crime contre la souveraineté nationale ».

 

Toutefois, il est retenir que les observateurs au plan national et international ont reconnu pour la plupart dans ce scrutin son déroulement qualifié de calme et acceptable. En ce qui concerne les observateurs internationaux et certains des partenaires au développement du Togo, ‘’aucun cas grave d’irrégularités n’est pas venu entacher le bon déroulement du processus’’.

C’est le cas de l’Union européenne (UE) qui a relevé que le scrutin présidentiel s’est déroulé “dans le calme, confirmant l’attachement du peuple togolais à la démocratie“.

Même son de cloche de la part de l’ONU dont le secrétaire général Ban Ki-Moon qui a apprécié la phase du vote et l’ensemble du processus en félicitant particulièrement le déroulement “pacifique” du scrutin.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), à travers ses observateurs, a jugé que l’élection s’est déroulée dans des “conditions acceptables de liberté et de transparence“.

 

L’Union Africaine quant à elle, s’est félicitée de ce que « les incompréhensions qui existaient entre certains politiques et la CENI la veille du scrutin ont été largement aplanies … » et a noté avec satisfaction que le scrutin s’est déroulé dans de bonnes conditions.

 

CA & Le Desk Politique

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire