pub
Politique

Les experts électoraux de l’OIF mettent en déroute l’intoxication de l’opposition

Advertisement

Les experts de l’OIF présents au Togo pour le renforcement du fichier électoral mettent fin à la pagaille liée à l’intoxication, à moins de quelques heures de l’ouverture de la campagne électorale pour le scrutin du 25 avril.

 

En effet, dans leur course à la présidentielle très imminente du 25 avril prochain, certains leaders de l’opposition font diffuser de l’information fausse au sujet de l’affaire du fichier électoral qui est très vite devenue leur repas savoureux. L’intoxication est devenue le poison de la classe de l’opposition togolaise. Au point même où, sans toujours attendre de connaitre la publication du rapport de l’OIF ou sans même attendre de vérifier quoi que ce soit concernant ledit rapport, ils s’empressent d’annoncer un hypothétique report de la présidentielle. Mais fort heureusement, le verdict des travaux des experts électoraux de l’OIF qui sont arrivés à leur terme, constituent un cinglant revers pour les cassandres de l’opposition. De fait, des sources bien dignes de foi laissent entendre que le fichier électoral togolais ne présente de faiblesses majeures pouvant entaché la crédibilité des élections à venir. « Rien d’alarmant ni de suggestion de report. Et la publication de ce rapport très attendu va mettre fin à l’intoxication tendant à un éventuel report des élections », rassure un haut responsable du parti de Faure Gnassingbé. La même source confirme que le parti UNIR dispose déjà du projet dudit rapport et en serait déjà signataire.

 

En attendant la publication dudit rapport qui, à n’en point douter, a l’art de surprendre les vendeurs de l’information fausse et manipulée, beaucoup se demandent déjà qui pouvait être la source de cette intoxication ? La réponse est venue de l’un de nos confrères citant une ancienne diplomate de l’Union européenne : « les opposants en Afrique utilisent souvent cette stratégie pour mettre la pression sur les institutions afin que les institutions craignant qu’on les accuse de parti pris avec le pouvoir essaient de jouer aux équilibristes ».

 

Campagne précoce et contre campagne

C’est un fait paradoxal, car dans leur logique de conquête de l’électorat qu’ils reconnaissent toujours acquis à la cause du chef de l’Etat – qui a enchainé et multiplié d’importants succès au cours de ses 10 dernières années de pouvoir – ces candidats de l’opposition à la succession de Faure rivalisent d’ardeur sur le terrain à travers des distributions d’affiches, effigies et autres supports électoraux. Pendant ce temps, des griots et autres activistes des médias sociaux qu’ils associent à leur cause et certains de leurs inconditionnels annoncent une nébuleuse connaissance du rapport des experts de l’OIF et sur cette base virtuelle décrètent, un nouveau report des élections. Il suffit de faire un tour sur la page facebook de la journaliste Fabbi Kouassi, sur le site de Afrika Express, etc. pour s’en convaincre.

 

En clair, la duplicité de l’opposition dans cette course à l’élection présidentielle est bien réelle. Elle donne l’impression de mouiller le maillot pour emporter l’admiration de l’électorat, mais en même temps se précipite pour faire dans l’intoxication et se noye.

La mise en déroute par les experts de l’OIF de l’intoxication de ceux qui annonçaient qu’ils ont connaissance d’un fichier électoral corrompu, permet de clamer sans avoir peur de se tromper que la messe politique du 25 avril prochain est déjà dite.

Et finalement le message que ces intoxications renvoient c’est quel crédit accorder désormais à certaines informations, surtout lorsque les sources s’avèrent être des griots de l’opposition ?

 

C’est dans ce contexte qu’il convient de situer les esprits des électeurs à quelques heures de l’ouverture de la campagne présidentielle. Car Il faut avouer que bien d’opposants togolais ont besoin de discipline et de sagesse.

Cependant, loin des polémiques et intoxication, Faure Gnassingbé est plus que préoccupé par la réussite économique et sociale de son pays. En témoignent, les nombreuses et importantes réalisations qu’il s’investit lui-même à inaugurer, à visiter, à suivre de près…depuis plusieurs mois.

 

 

Advertisement

Publier un commentaire