pub
Culture

L’Association BOUAM a formé une vingtaine de jeunes et enfants de Kpalimé en art de marionnette

Advertisement

La Culture, dans la préfecture de Kloto est en plein essor. Et c’est ce site que l’Association BOUAM a choisi pour mener ses dernières activités dans le cadre de la 3ème édition de son festival dénommé « Festival International Emergence Talents de Marionnettistes ».

 

C’est dans les locaux de la Mairie de Kpalimé que le lancement officiel de la 3ème édition du festival a eu lieu le 20 mars dernier pour prendre fin à travers une cérémonie officielle de clôture le 03 avril passé. Des ateliers de formations, de la caravane, de l’exposition et de séance de restitution ont été les grandes activités enregistrées au cours de ce festival. Une cérémonie de clôture marquée par la présence du directeur régional des Arts et de la Culture des Plateaux et le secrétaire générale de la Préfecture de Kloto représentant le préfet de la localité.

 

Fondée par Adama Bacco Assinguime, qui aujourd’hui est la directrice de la Troupe féminine BOUAM, l’Association disposant d’un long parcours d’expériences dans le domaine d’art de marionnettes, a  avec le soutien du Fonds d’Aide à la Culture (FAC), réalisé la 3ème édition du festival qui est axé sur la formation et desactivités d’attraction du savoir-faire artistique du domaine, en créant de ces espaces de rencontres, d’échanges et de partages entre surtout les formateurs et petits enfants, jeunes et élèves. Ceux-ci mettent à profit ces occasions d’expressions de leurs talents artistiques pour développer des aptitudes et réflexes qui sont essentiels pour leur vie socio-professionnelle plus tard.

 

Placée sous le Haut patronage du ministre de la Communication de la culture, des Arts et de la formation Civique, cette 3ème édition a pour thème “l’épanouissement de la femme artiste, un des facteurs d’autonomie de la femme”.

 

A travers ce thème, l’équipe promotrice du festival entend pérenniser les œuvres de marionnettes, de percussion et de comédie pour la formation des tous petits ; ces enfants formés ont restitué dans une ambiance chaleureuse et colorées de bonnes empreintes artistiques, tout ce qu’ils ont acquis durant leur formation à travers d’abord une caravane sur les grands artères de la ville de Kpalimé puis ensuite une exposition de marionnettes fabriquées par les enfants. Une partie de spectacles meublés de chants et théâtres va clôturer la soirée, soirée au cours de laquelle les membres de la troupe féminine BOUAM, ont présenté la pièce « Le Roi de la forêt »; de même la troupe de professionnels d’art de marionnettes venus de la Côte d’Ivoire ont également fait bonne prestation avec la présentation de leur pièce.

 

La fondatrice directrice du Festival International “Emergence, Talents de marionnettistesAdama Bacco se dit très satisfaite de la prestation de sa relève. Selon elle, cette manière de transmettre  ces expériences a le mérite de permettre aux bénéficiaires d’éclore leurs talents, de favoriser l’émergence de cet art très méconnu dans nos sociétés afin de le faire revaloriser. Précisons que cette formation lancée le 20 mars dernier dans les mêmes locaux a regroupé une vingtaine d’enfants à qui des attestations ont été attribuées.

 

Rappelons que pour sa part, Tiem Yoguebey directeur régional des Arts et de la Culture de Plateaux représentant sa ministre et le directeur du Fac, a félicité le gouvernement pour son soutien aux côtés des artistes Togolais.

‘’C’est l’occasion de dire un grand remerciement aux initiateurs de ce Fonds dont le premier en personne est le chef de l’Etat, son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, et une gratitude au ministre Anaté Kouméalo, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique pour ses multiples efforts et engagements en faveur de la culture’’.

 

Pour le secrétaire général de Préfecture de Kloto, a salué les festivaliers et le comité d’organisation de l’évènement pour le choix de la ville de Kpalimé comme site d’accueil du festival. Il a félicité les organisateurs pour la qualité des enseignements transmis lors des ateliers de formation et a apprécié le niveau d’encadrement dont les enfants ont jouit durant la formation.

 

Rappelons que la 1ère édition tenue en 2012 a eu lieu grâce à l’appui financier de la Fondation Prince Claus tandis que le seconde éditiona bénéficié du Fonds d’Aide à la Culture.

 

Prince E.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire