pub
Culture

TOGO/Ogou : Association EDIGBO EKELE porté sur le fond baptismaux à Atakpamé

Advertisement

Les Akposso résidant à Atakpamé se sont retrouvés, le dimanche 22 mars dernier à la gare routière de Doulassamé pour la sortie de leur Association et la danse traditionnelle des Akposso Goumbé, un héritage culturel qui ne laisse indifférents les filles et fils de la préfecture de Wawa et Amou.

 

Créée le 22 mars 2014, l’Association EDIGBO EKELE a fêté « un an » ce dimanche 22 mars 2015 et se veut un cadre de réflexion des Conducteurs  et des Ressortissant Akposso résidant à Atakpamé.

 

Jeunes, adultes, vieillards résidant dans la préfecture se sont fortement mobilisés pour ce premier anniversaire autour de la danse goumbé qui a raisonné au rythme du tam-tam des ancêtres.

 Pour M. Kotsikpa Koffi le Trésorier, cette première sortie est une occasion qui leur a permis de revivre les moments forts de leurs traditions ancestrales de se réjouir de remettre les membres des la main de dieu tout-puissant, ceci confirme l’unité des Akposso; c’est une chose qui préoccupe les membres.

 

M. Claude Otogbé président de l’Association EDIGBO EKELE a dans son discours, souhaité une cordiale bienvenue aux invités et a exprimé avec exactitude leur reconnaissance et leur joie pour l’intérêt que les autorités ont accordé à leur association.

 

Le chef quartier de Doulassamé, Oloukè Yakouba Kossi a salué l’initiative prise par les membres pour le développement de la préfecture de l’Ogou, Wawa et de l’Amou et les a appelé à la fraternité et l’unité pour l’atteinte de leur objectif.

 

Le ministre Séssénou Fiatouho de l’Urbanisme et de l’Habitat l’invité d’honneur de cet événement, convaincu que le développement de l’Amou et de Wawa bien que relevant de la responsabilité de l’Etat, a salué cette mobilisation qui dans un élan citoyen et patriotique conjugue les efforts des membres au service du progrès social.

 

La langue et la culture Akposso est leur patrimoine commun, pour la préserver ils doivent rester mobilisés et unis d’avantage derrière l’association EDIGBO EKELE en vue de créer un nouvel esprit pour bâtir leur chère préfecture.      

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire