pub
Politique

Présidentielle et reformes: Le MJPG, la NJPSF et le MSF dénoncent les manœuvres politiciennes de l’opposition

Advertisement

Au cours d’un point de presse conjoint de ce vendredi 13 Mars 2015 animée  par la Majorité Silencieuse  rassemblés au sein des mouvements du (MJPG), de la Nouvelle Jeunesse Pour le Soutien de Faure (NJPSF)  ainsi que le Mouvement de Soutien de Faure (MSF),  s’en prennent à la position de l’opposition qui annonce le blocage de l’élection présidentielle et « prophétise des affrontements sanglants au cours de la prochaine présidentielle du 15 Avril prochain ».

 

« Nous voici en période pré-électorale. Et les manœuvres et manipulations politiciennes ont commencé. Les ennemis de la République, éternels contestataires jamais satisfaits, ont repris du service », déplorent  les trois mouvements dans une déclaration liminaire  présentée par Agbessi Koffi, coordinateur du Mouvement de la Jeunesse (MJPG).

               

Pour  les jeunes réunis au sein du MJPG,   de la NJPSF et du MSF  autour de l’unanime position avertis  les éternels contestataires  en ces termes « l’opposition nous prépare à nous attendre à de violentes contestations et à des affrontements sanglants au cours de la prochaine élection présidentielle ». Les ennemis de la République « font le dos rond. Ils ne se souviennent pas qu’il y a quelques années seulement, ils avaient même peur de manifester  pour des salaires qui étaient irréguliers, miséreux et parfois amputés, maintenant, ils ont pris des forces parce que les salaires sont en hausse permanente et ils obtiennent des avantages indiciaires ».

               

Les trois mouvements, le MJPG, la NJPSF et le MSF conscients de l’importance de la paix exhortent les jeunes, écoliers et étudiants à s’intéresser à leur cours au lieu de ce qu’on veut leur faire croire : « c’est pourquoi, la jeunesse consciente lance aux étudiants et élèves manipulés, une exhortation à s’intéresser à leur cours en laissant les politicailleries, à leurs ainés qui en sont les champions mais qui ne savent ni créer ni promouvoir des emplois ».

             

Selon le coordonateur du MJPG Agbessi Koffi, qui a lu la déclaration liminaire « nous demandons à tous les parents d’élèves, de vouloir bien accomplir leur mission, en exerçant un minimum de contrôle et d’autorité sur leurs enfants, afin qu’ils ne soient plus assimilables à des enfants de rue, instrumentalisés et abandonnés à leur sort dans les écoles, et après service rendu ».

               

Aux travailleurs, le MJPG indique que : « c’est encore le travail assidu et consciencieux qui a relevé ce pays en si peu de temps. Mais Paris ne s’est pas construit en un seul jour », conclut la déclaration liminaire.         

 

Sylva

Togoportail, toute l’information à votre portée        

Advertisement

Publier un commentaire