pub
Interface PUB

LBERTO OLYMPIO : Une vie d’Errance et de renoncement

Advertisement

La nouvelle est tombée comme un coup de massue pour une partie (infirme minorité, heureusement) de la population togolaise qui avait cru voir en Alberto OLYMPIO, un messie : Le Président du Parti des Togolais ne sera pas candidat aux élections présidentielles de 2015. Celui qui pendant plus de 06 mois a distrait les paisibles populations togolaises à coup de promesses et de pronostics aussi fallacieuses, n’était-il finalement qu’un escroc politique, un plaisantin parmi tant d’autres ? A moins qu’Alberto OLYPIMPIO que d’aucuns accusent d’être un tripatouilleur professionnel d’élections, ne se soit invité dans le débat politique togolais que pour exercer ses talents d’informaticiens mafieux sur le Fichier Electoral national. Son acharnement inconsolable à avoir accès au Fichier pour soit disant y apporter des corrections tend bien à corroborer cette dernière thèse.

 

Mais pire que ses explications contextuelles, force est de se rendre à l’évidence, lorsque l’on passe à la loupe la vie de ce compatriote, que le mal est plus profond. Le parcours de l’intéressé à l’exception de son diplôme d’Ingénieur qu’il prétend avoir réellement obtenu dans une université malfamée de Montreuil, se résume à une suite d’échecs et de renoncements. Le contenu de son pseudo bouquin dont le lancement fut tout aussi chaotique est là pour en témoigner. Sa tentative de collaboration avec Microsoft à Paris fut un échec cuisant. Il s’est cependant résigné, à aller quémander un petit job chez le même Microsoft aux USA.

 

L’expérience là encore s’est soldée par un échec après quelque mois au siège du géant de l’informatique. En népotiste convaincu et comptant sur les portes que pouvait lui ouvrir son tonton Ministre de BONGO Père, il embarqua toute sa famille dans une aventure entrepreneuriale au GABON qui là encore se solda par un échec cuisant. De sa dernière expérience à la tête de AXXEND Group, il n’a récolté que dettes, procès et suspicions d’implication dans des fraudes électorales par tripatouillage dans certains pays africains.

 

Et vraisemblablement sa tentative de reconversion comme politicien, commence très mal. Il faut croire que ce jeune compatriote est né pour essayer et toujours échouer. Soit, on n’est pas toujours maître de son destin, mais quand on se sait « échoueur » professionnel, ne doit –on pas avoir la sagesse de ne pas embarquer une frange de la population dans des enfantillages du type que A.O a servi au peuple Togolais ces derniers mois. Si le but de tout ce cinéma n’était que de tripatouiller la liste électorale, alors Alberto OLYMPIO a une fois encore bien mal peaufiné sa stratégie. Quant à son avenir politique, il semble désormais relever du passé…. Bien curieux de savoir quel sera le prochain échec de notre AO National !!!

Advertisement

Publier un commentaire