pub
Culture

Atakpamé a son tout dernier film court-métrage ”Amour Etranglé”

Advertisement

La ville de Atakpamé vient d’être enrichie de la sortie d’un tout nouveau film court-métrage ‘’Amour Etranglé’’, chef d’œuvre de Ognifo Corneille, réalisateur. C’était le 12 mars dernier que la cérémonie officielle du film a eu lieu au Centre des Affaires Sociales de la ville avec la présence du directeur régional des Arts et de la Culture des Plateaux, Tiem Yoguebey, représentant le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique, Mme Anaté Kouméalo

 

Sensibiliser et éveiller les consciences sur les pratiques malsaines et comportements peu recommandables pour une vie scolaire réussie, tel est l’objectif poursuivi dans l’esprit de réalisation du film ‘’Amour Etranglé’’, selon le réalisateur. « Concrètement il s’agit de lutter contre les grossesses en milieu scolaire » a souligné Ognifo Corneille qui est à son premier coup d’essai et premier coup de réussite.

 

C’est devant une grande assistance de personnalités, d’acteurs et de professionnels des arts et de la culture du milieu ainsi que bon nombre d’amoureux du 7ème art que la séance de visionnement du film s’est déroulée. Une trame tragique dont Abakl, l’acteur principal, en est le métronome. Lui qui a vu son avenir s’annoncé radieux, mais très vite remis en cause pour son manque d’aptitude d’élève respectueux des conseils des parents, irresponsable et peu appliqué aux yeux des principes et certaines valeurs, obligeant sa victime à pratiquer un curetage dont la suite sera douloureuse et suicidaire.

 

Financé avec le Fond d’Aide à la Culture Fac 2014-2015 par le ministère en charge des Arts et de la Culture, le projet de réalisation de l’œuvre cinématographique et audiovisuelle a eu le mérite de mettre en valeur les talents du milieu et les compétences locales en optant pour un casting basé uniquement sur les acteurs provenant de la localité d’Atakpamé et de ses environs.

 

Le réalisateur Corneille Ognifo a rappelé que son initiative part du constat selon lequel, dans le paysage togolais, le cinéma togolais est généralement taxé d’un domaine sujet à une léthargie et à peu de dynamisme ; pourtant il est de constat que ce cinéma est plutôt entrain de vivre un début d’émergence et de dynamisme grâce à la volonté et les efforts, tant soit peu, du gouvernement en faveur de la culture. C’est pour s’inscrire dans cette dynamique et contribuer à l’essor de ce cinéma ‘’made in Togo’’ que le réalisateur s’est engagé à donner vie à son premier film court-métrage ’‘Amour Etranglé’’. La cérémonie de projection a permis au public d’apprécier cette initiative.

 

Ce dont s’est réjoui le directeur régional qui a ‘’félicité le réalisateur pour son initiative conforme à la droite ligne des actions proposées dans la politique culturelle favorisant l’émergence des acteurs culturels Togolais en particulier et des actions inscrites dans la dimension culturelle de développement’’.

 

‘’Et le domaine de l’audiovisuel et du cinéma n’est pas épargné par cette nouvelle dynamique. D’ailleurs depuis quelques moments, le Togo ne cesse d’enregistrer des points positifs au plan international avec des prouesses réalisées par nos réalisateurs et professionnels du domaine du cinéma et de l’audiovisuel’’, a précisé M. Tiem Yoguebey.

 

Quant au secrétaire général de la commune d’Atakpamé M. Pinizi Kossi Essohanam qui à l‘occasion représentait le président de la délégation spéciale de la ville, il a tenu à remercier le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique en saluant l’appui du département au secteur de la culture à Atakpamé, en vue de la promotion et de la revalorisation des richesses et diversité culturelles dont la concrétisation s’apprécie à travers ce film réalisé dans un concept purement ‘’made in Togo’’.

 

Le directeur régional a salué les partenaires qui ont adhéré au projet dont le Fonds d’Aide à la Culture (FAC), partenaire en principal de l’initiative. ‘’C’est l’occasion de dire un grand remerciement aux initiateurs de ce fonds dont le premier en personne est le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. Une gratitude également au ministre Anaté Kouméalo, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique’’ a-t-il ajouté.

 

Souhaitant que le travail en faveur de la promotion de ’’Amour Etranglé’’ sur le marché culturel togolais soit poursuivi et soutenu en vue de relever le défi de la promotion des œuvres cinématographiques du Togo envahi par les films provenant d’autres pays, M.Tiem Yoguebey n’a pas manqué d’inviter les uns et les autres à œuvrer dans cette nouvelle dynamique pour le développement des initiatives de la réalisation et de promotion des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles en provenance de l’Ogou et des Plateaux.

 

Il faut rappeler que le décor était bien culturellement et artistiquement enrichi par une ambiance entretenue par des artistes locaux de la chanson, Karelle Lawson, Gringo Séba qui ont offert des spectacles satisfaisants au public. Décidément des talents locaux séduisants ne manquent pas à Atakpamé, la ville à 7 collines…

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire