pub
Santé

Fructueuse tournée du président Faure Gnassingbé dans les Etats les plus touchés par le virus à Ebola

Advertisement

Face au ravage de l’épidémie du virus à Ebola, le président de la République du Togo Faure Essozimna Gnassingbé a effectué ce 07 février, une tournée au Libéria, en Sierra Léone et en Guinée, trois nations où la fièvre hémorragique à virus Ebola a fait le plus grand nombre de victimes. Mandaté en novembre 2014 à Accra par ses pairs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique, de l’ouest (CEDEAO) comme Coordinateur et Superviseur du processus de riposte et d’éradication de la maladie à virus Ebola, le chef de l’Etat togolais a, à travers cette tournée, marqué ainsi son soutien et sa solidarité aux autorités de ces trois pays. Il avait à ses côtés, le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadre Désiré Ouédraogo ainsi que la ministre togolaise de l’action sociale, Dede Ekoué Ahoefa.

 

Lors de son séjours dans ces pays visités, le président Faure Gnassingbé a touché du doigt l’évolution de la situation et apporté de son soutien aux dirigeants de ces trois pays pour les grandes mesures prises et les efforts entrepris par ses paires en vu de circonscrire et de stopper le ravage de l’épidémie. « Je voudrais saluer votre leadership, votre engagement et remercier tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur contribution aux résultats encourageants que nous connaissons aujourd’hui » a déclaré le Chef de l’Etat togolais.

 

Invitant les uns et l’ensemble des Etats de la sous-région à plus de vigilance et de mobilisation, le Chef de l’Etat togolais a réaffirmé la nécessité de maintenir le cap de la lutte et de se préparer d’ores et déjà à faire face aux défis de la reconstruction post-Ebola : « Nous ne relâcherons pas nos efforts tant que nous n’aurons pas vaincu l’épidémie et reconstruit ce qui a été détruit » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse qui a mis fin à l’étape libérienne de la tournée.

 

« C’est un échec que le monde ait connu autant de morts. Nous devons en tirer des leçons pour l’avenir » a-t-il renchéri au palais de la Présidence guinéenne lors d’un point de presse conjoint avec le Pr. Condé.

Il a d’ailleurs saisi l’occasion pour lancer à nouveau un appel à la levée des restrictions à la libre circulation des personnes et des biens, instaurées par certains pays dès l’apparition de l’épidémie.

 

Pour Faure Gnassingbé, les efforts seront poursuivis au niveau de la Cédéao, les stratégies au niveau de la coordination seront également renforcées, ainsi que les moyens visant à mobiliser les ressources.

Plusieurs séances de travail élargies aux comités nationaux de lutte contre Ebola ont ponctué cette tournée-marathon. La baisse des nouveaux cas de contamination et la réduction du taux de mortalité ont été soulignées dans les trois pays visités. Le Président Faure Gnassingbé a relevé avec soulagement cette évolution positive qui vient démentir les scénarios pessimistes envisagés il y a quelques mois dans les sphères internationales.

L’objectif poursuivi aujourd’hui par les trois pays les plus affectés est de poursuivre le processus de riposte contre l’épidémie pour parvenir à « 0 cas Ebola » et maintenir ce niveau pendant au moins 42 jours.

 

Le Président de la Commission de la CEDEAO s’est félicité des avancées réalisées sur le terrain, grâce à la feuille de route de la CEDEAO, à la coordination efficiente des interventions des différents partenaires, à l’implication active du secteur privé et au plaidoyer en faveur de l’ouverture des frontières et des dessertes aériennes.

 

Il est d’ailleurs annoncé la tenue, le 3 mars prochain à Bruxelles, d’une réunion des partenaires sur le financement de la reconstruction post-Ebola, à l’initiative de la Commission de l’Union européenne.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre porté

 

Advertisement

Publier un commentaire