pub
Interface PUB

Eléphants de la Côte d’Ivoire, sacrés champions du football africain (CAN 2015)

Advertisement

Il y a vingt trois (23) ans que la Côte d’Ivoire avait remporté son premier trophée continental. La Coupe d’Afrique des Nations 1992 qui a eu lieu au Sénégal. Ce dimanche 08 février, les Eléphants de la Côte d’Ivoire vient d’ajouter un autre titre de pays champion d’Afrique à son palmarès. Elle vient de remporter la finale de la 30ème édition de la CAN en Guinée Equatoriale, face aux Black Stars du Ghana. C’est suite à une fatidique séance de tirs au but, tout comme en 1992 qu’elle avait déjà réussi face à la même équipe des Black Stars du Ghana. L’histoire se répète de la forte manière heureuse pour les uns (Ivoiriens) et de façon douloureuse et fatidique pour les autres (Ghanéens).

 

Un presque remake de 1992, les deux équipes qui n’ont pas pu marquer le moindre but au terme des 120 min de jeu- temps réglementaire et prolongations. Les deux équipes se sont neutralisées durant toute la partie. Toutes les occasions n’ont pas été concrétisées. Les ossatures défensives au niveau des deux équipes n’ont pas baissé de garde…préservant les cages inviolées jusqu’à la fin du temps réglementaire. 

 

C’est suite à la séance de tirs au but chargé de suspens, que la Côte d’Ivoire va rempoter la partie. Un Copa Barry plus tonitruant va délivrer les Eléphants de cette terrible séance de tirs au but qui ne finissait pas et qui prenait encore une fois l’allure de celle de 1992 au Sénégal.

Un exploit du gardien qui après avoir arrêté le tir de son alter ghanéen a réussi le sien, permettant à la Côte d’Ivoire de prendre de l’avance avec 9 buts contre 8 pour le Ghana.

 

Les protégés de Hervé Renard s’adjugent du trophée de la CAN 2015, qu’ils viennent de soulever pour la seconde fois de leur histoire, en mordant de pleines dents les médailles d’or, signe de la victoire qui leur passait presque des mains.

 

Au retour au pays, un accueil inoubliable leur a été réservé dans une une liesse populaire et fervente. Les héros ont d’ailleurs été honorés au rang des Grands Hommes de la Nation avec des décorations et récompenses.

 

Les Eléphants ont pour prime de victoire de la part de l’Etat Ivoirien, une somme de 2 milliards de FCFA aux Éléphants footballeurs. Les joueurs recevront chacun une villa et une somme de 30 millions de f Cfa.

 

L’entraîneur Hervé Renard, le staff technique et administratif, les supporters et les journalistes sportifs ont bénéficié de la largesse du chef d’Etat. Ils ont reçu successivement des enveloppes de 75 millions de FCFA, de 300 millions de FCFA, de 35 millions FCFA et de 20 millions de FCFA. 

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

CAN_IVOIRE.jpg

Advertisement

Publier un commentaire