pub
Economie

14 places de progression au Togo dans le classement des grandes avancées dans le monde en 2015 en matière de liberté économique

Advertisement

Le Togo a encore connu une progression dans le classement des pays réformateurs ou des pays ayant réalisé de grandes progressions dans le monde en 2015 en matière de liberté économique. De 152ème place qu’il occupait, le Togo vient de gagner 14 places en n’occupant le 138ème rang. C’est lors de la 21ème édition de l’Index of Economic Freedom, un rapport annuel édité depuis 1995 et qui évalue la liberté économique et qui publie ce classement à travers le monde.

 

L’édition 2015 de l’Index of Economic Freedom sur l’état de liberté économique vient de publier les résultats du nouveau classement des pays en fonctions de leurs performances dans quatre domaines : l’Etat de droit, l’efficacité de la régulation, le poids du gouvernement (limited government) et l’ouverture des marchés. 

 

Au rang des dix plus grandes progressions enregistrées en 2015, se retrouve le Togo qui vient de gagner 14 places en se repositionnant à la 138ème place de ce classement.

 

Cette avancée n’est que la résultante des efforts du gouvernement togolais en matière de la bonne gouvernance et des reformes audacieuses entreprises par le Togo avec la volonté et l’engagement du chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé.

 

En effet, dans le sens des actions de modernisation du Port Autonome de Lomé, cette structure s’est dotée d’un 3e quai et d’une plateforme de transbordement opérée par LCT. La construction de ce 3ème quai et son opérationnalisation accroissent les capacités de stockage de conteneurs avec un triplement des surfaces dont une aire dotée de portiques de parc pour une exploitation optimale des terre-pleins. A terme, cela permettra au Port Autonome de Lomé de traiter jusqu’à 1,2 millions de conteneurs par an. Ce qui contribue réellement à la croissance économique du Togo surtout que pour la réalisation du projet, Togo Terminal a mis en place une véritable politique de transfert de compétences et de formation qui ont permis de renforcer les capacités de ses collaborateurs. Un demi-millier d’emplois ont été créés depuis le début des travaux.

 

Avec l’avènement de l’Office Togolais des Recettes (OTR), une fusion des régies des impôts et des douanes, ainsi qu’avec la création du Guichet Unique (GUCE), le niveau des recettes de l’Etat a connu une nette croissance dont la conséquence directe est l’amélioration sensible du budget de l’Etat, on assiste désormais à des résultats encourageants en matière de réformes économiques assurant une gestion transparente des fonds de l’Etat. Un début de réussite dans la croissance économique du Togo qui passe par les efforts de l’Etat dans l’assainissement des finances publiques et la lutte contre la corruption dans les services publics.

 

Tous ces choix ambitueux couplés d’effort de communication permanente, preuve de l’engagement aux plus haut niveau de l’Etat dont l’ambition est de faire de notre pays pays une destination privilégiée des investisseurs sinon un hub sous-régional, ont énormément œuvré aux résultats de progressions caracolées ces derniers par le Togo à travers les différents instruments d’évaluation et de classement des pays au plan continental et international.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre porté

Advertisement

Publier un commentaire