pub
Sport

CAN Guinée-Equatoriale : Les Diables Rouges et les Nzaleng qualifiés pour les quarts

Advertisement

La troisième et dernière journée des matchs de poule s’est disputée  dans la poule A ce dimanche 25 janvier 2015 avec beaucoup de surprises. Les deux matchs du jour se sont joués en duplex. Pendant que le Gabon se faisait laminer (0-2) par les Nzaleng de la Guinée-Equatoriale, les Diables Rouges du Congo Brazzaville prenaient une sérieuse option  sur les Etalons du Burkina-Faso (2-1) pourtant favori.

 

Les têtes commencent par tomber en cette dernière journée.  Le Gabon et le Burkina-Faso quittent la compétition à l’étape des matchs de poule. Ainsi en ont décidé leurs bourreaux respectifs, les formations de la  Guinée-Equatoriale et du  Congo Brazzaville qui étaient plus entreprenantes et réalistes à l’heure du jeu.

 

A l’entame de cette rencontre entre Gabonais et Equato-guinéens, le  premier, le Gabon l’un des favoris de ce groupe  A pouvait passer  juste  avec un match nul et  s’ouvrir les portes des quarts de finale. Pour  avoir enregistré trois  points au compteur  (au cours d’un match gagné et d’un autre  perdu)  mais n’ont pas su tenir leur rang de favori tout simplement.

 

Entamée  sur  un chapeau de roue, la  rencontre  du  Gabon  de Pierre Emerick Aubameyang  fut un cauchemar. Les Gabonais avaient pourtant  la possession du ballon et sont même parvenus à  inquiéter leur  adversaire tout  le temps de la première partie mais les multiples maladresses devant le but les ont pénalisé jusqu’au terme de la première période. Pendant ce temps Aubameyang, sur qui comptait tout un peuple est complètement effacé du match.

 

De retour des vestiaires, Becket, le coach de  la Guinée-Equatoriale, celui-là même qui a pris la tête des Nzaleng à seulement onze jours du début de la compétition (CAN-2015)  injecte du sang neuf à  l’instar de Ivan Edou. Et le match de connaitre une autre tournure. Les Equato-guinéens assiègent le camp Gabonais qui plie et finit par  rompre en commettant un penalty.  Balboa  le transforme. (1-0) en faveur des Nzaleng. Comme cela ne suffisait pas, face aux Gabonais nonchalants, éreinté,  la Guinée corse l’addition à la 87ème par le biais du nouvel entrant Ivan Edou. A  (2-0),  les choses deviennent difficiles pour le Gabon  qui était  arrivé en fanfare dans ce tournoi en  ressort  la queue entre les jambes. C’est aussi ca le football, le Burkina-Faso en sait quelque chose.

 

       Les Diables Rouges chanceux face aux Etalons moribonds

Cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, c’est aussi la tête des favoris qui tombent. Après le Gabon, c’est le tour du vice-champion en titre, le Burkina-Faso, de quitter la compétition sans cymbale ni trompette.

 

Les quarante cinq premières minutes du match ont consisté aux Diables Rouges du Congo Brazzaville de bousculer le rideau défense des Etalons sans trouver la faille.

 

C’est également lors de la seconde période qu’intervient le premier but des Diables Rouges. L’égalisation des Etalons par l’entremise de Bancé  interviendra quelques secondes plus tard ne décourage  guère les Diables Rouges qui reprennent l’avantage dans  les ultimes secondes de la  fin de la rencontre pour le (2-1).

 

Les Nzaleng de la Guinée-Equatoriale et les Diables Rouges  du Congo Brazza sont qualifiés pour la suite,  les quarts de finale. Les équipes de la poule B connaitront leur sort  au cours de cette  troisième journée ce lundi. 

 

Sylva

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement