pub
Portail+

Togo : Bamondi n’est plus! Vive Bamondi, vive Bimod 228!

Advertisement

La style Togolaise de renommée internationale, Mme Blandine Sambiani-Bagnah, alias Bamondi est décédée le dimanche 21 décembre 2014 à Lomé à l’âge de 60 ans. Une mort inattendue qui a suscité moults réactions durant ces derniers jours partout et surtout sur les réseaux sociaux. Retour sur les premières leçons à tirer de la vie d’une référence et d’une dynamique créatrice, modéliste et styliste qui tira sa révérence dans une moule de leadership et d’élégance débordante.

 

La soudaine disparition de la styliste togolaise qui a été formée en France par Christian Dior laisse beaucoup de ses compatriotes dans l’émoi. Depuis l’aube du lundi 22 janvier, ils sont dubitatifs ces togolais qui ont du mal à croire que la dame pleine de vie qui avait célébré en novembre dernier la 4e édition de la biennale de mode « Bimod 228 » n’est plus de ce monde, laissant toute une grande famille de proches, d’admirateurs, de fans et de professionnels de son secteur d’activités, orpheline.

 

Avec l’émergence et le développement des réseaux sociaux, l’information a presque fait le tour du monde. Plusieurs sont les internautes qui ont réagit spontanément, soit pour annoncer, soit pour réagir et compatir, aux premières heures de la mauvaise nouvelle.

 

La ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique, Mme Anaté Kouméalo qui s’est immédiatement rendue à la maison mortuaire, a réagit sur son blog dès les premières heures de ce lundi 22 décembre. ’’ C’est avec une vive consternation que j’ai appris hier le décès d’une grande dame, une icône de l’art togolais, celle qui a voué toute sa vie à faire connaître sur la scène internationale la mode togolaise grâce à son concept « BIMOD 228 ». Le vide qu’elle laisse est immense. Mais en ce temps de Noël, nous croyons que ‪#‎Bamondi n’est pas morte. C’est une nouvelle étoile qui naît dans le ciel et qui continuera à être une source d’inspiration pour de jeunes stylistes africains.
Je me suis rendue instantanément dans la maison mortuaire afin de présenter à ses proches mes sincères condoléances. Qu’elle se repose en paix…#Bamondi
’’.

Elegance_BAMONDI.jpg

 

 

 

Elle s’est d’ailleurs inclinée devant la dépouille de la disparue avant de présenter à la famille et aux proches les condoléances du gouvernement.

 

Depuis Nairobi où il séjournait, Dr Michel Kodom fait partie des premières personnalités publiques à exprimer son émotion pour déplorer le décès de celle dont l’évènement l’a honoré du titre de la personnalité de l’année 2010 dans le domaine de la promotion de la santé au Togo, lors de la 2nde édition de Bimod 228. ‘’Triste DIMANCHE….OHHH SEIGNEUR… ! Seigneur ! Après Makassi, BAMONDI, mon parrain Pr AGBETRA Aïssah vient de nous quitter… REPOSEZ TOUS EN PAIX….Je vous aime et vous merci pour tout ce que vous m’avez fait’’.

 

En abordant cette soudaine disparition sur sa page Facebook, le journaliste togolais Noël Tadegnon a écrit que ’’Les inconsolables pleurent l’irremplaçable’’.

 

Pour sa part, le jeune poète togolais et directeur des Editions Continents, Sébastien Vondoly, a en mémoire de la regrettée disparue et d’un autre togolais écrit que :


’’Pour vous qui nous devancez, le monde reste contrit

La mort vous a fauchés et arrachés à nos affections

 Sur nos yeux embués de larmes, vous lirez l’affliction

Des bien-aimés qui à votre vie, avaient accordé du prix’’.

 

Rappelons que Bamondi s’était présentée aux législatives de 2013 au Togo sous la bannière du parti au pouvoir, UNIR, a Lomé mais n’avait pas été élue. Avant cette tentative, elle a été élue « femme leader » en 2012. Elles est une dame publique et Leader d’opinion.

Sur sa page facebook, le directeur de production de l’évènement Femme Leader de l’Année, postait un message qui ébauche tout l’hommage mérité que le comité compte rendre à celle qui porte le titre convoité de ’’Femme Leader de l’Année’’ depuis 2012 au Togo.

 

Styliste de formation, Mme Blandine Sambiani-Bagnah issue de l’écurie Christian Dior, est auréolée d’une riche expérience et d‘un dense parcours professionnel. Elle ne manque pas de valeur ajoutée nécessaire en création de mode et d’une forte maîtrise du professionnalisme de son domaine d’activité pour laquelle elle s’est donnée corps et âme durant ses presque 40 ans de carrière. Généreuse de connaissances et de savoirs-faire, elle n’hésite pas à apporter ses multiples soutiens à travers différents projets de mise à niveau et d’accompagnement des jeunes togolais qui aspirent embrasser le métier de coupure de tissus, de belles soies taillées dans l’inspiration, l’ingénieusité qui donnent élégance et prestance sous les coups de ciseaux et pinceaux. Elle a eu plusieurs fois à habiller attrayants mannequins arborant ses plus belles tuniques et robes de soirées, métamorphosant les profils sous le génie de son sens de créativité et de dextérité sublimes.

 

Mme Blandine Sambiani-Bagnah alias Bamondi a su transmettre ce savoir et cette technicité à toute une génération prédisposant le Togo d’un immense héritage en matière de mode. Même s’il arrive que par la force et l’effet têtu de la mort, le nom de Blandine Sambiani-Bagnah s’efface et s’étiole des mémoires de Hommes, une marque, un label unique reste. La griffe Bamondi demeure à jamais gravée dans les mémoires et sa créatrice figée dans le coeur de toute une Nation…La mort a pu soustraire de l’affection des uns et des autres celle qui se nomme communément Bamondi, mais elle ne pourra emporter avec elle dans le monde d’outre tombe, toute une valeur, tout esprit, toute oeuvre d’art inépuisable, estampillé Bamondi. Vive Bamondi, vive Bimod 228.

 

CA & Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

BIMOD_2010.jpg

Advertisement