pub
Portail+

Qui va succéder à Claude Grunitzky au titre de « La Personnalité L-FRII de l’année » ?

Advertisement

Le processus de succession de Claude Grunitzky au titre de « La Personnalité L- FRII de l’année 2015 », vient d’être enclenché. Une conférence de presse tenue le mardi à Lomé lance ainsi la deuxième édition du Prix La Personnalité L-FRII de l’année.

 

Initié en 2013, le Prix La Personnalité L-FRII de l’année est une émanation de l’association Learning Free Association et le site d’information L-FRII (www.l-frii.com) pour récompenser un entrepreneur togolais qui s’est illustré positivement au cours de l’année.

 

« L’idée pour nous est d’exhorter les jeunes togolais à emboîter le pas aux grandes réussites et aux célèbres noms de l’entrepreneuriat togolais, les prendre comme des modèles pour se faire propulser dans leur domaine respectif », a faire comprendre Cédric Agui, chargé de communication et Rédacteur du site L-FRII parlant ainsi de l’objectif du Prix La Personnalité L-FRII de l’année.

 

Etant à sa seconde édition, l’événement pour sa première édition a pour lauréat Claude Grunitzky, fondateur de TRACE, président de TRUE et président du comité d’organisation du forum des jeunes entrepreneurs togolais.

 

Le choix a été porté sur lui à cause de ses succès dans la création de deux entreprises : TRACE et TRUE. Togolais, entrepreneur, réalisateur des actions en faveur de l’excellence des jeunes, meneur des actions citoyennes et civiques, voilà des qualités reconnues en cette personnalité; des qualités faisant état des critères de sélection dudit Prix.

 

Cette année le même exercice va être observé. Mais bien avant que le meilleur entrepreneur togolais ne soit dévoilé, il faut d’abord passer par des étapes.

 

« Une proposition de personnalités qui se sont illustrées au cours de l’année 2014 nous sera faite avant toute publication de notre lauréat ou lauréate de l’année 2015 », a souligné Joél Dagba, Rédacteur du site L-FRII.

 

La publication du nom de la Personnalité de l’année 2015 aura lieu le 4 janvier suivie de la remise officielle qui se fera entre le 17 et le 27 avril. Et tout comme Grunitzky lors de la première édition, le gagnant du prix de cette seconde édition n’aura aucune rémunération, car il s’agit selon les organisateurs « de ne faire qu’un travail journalistique ».

 

Louis Kamako

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement