pub
Société

Le choix de Camille Cerf élue Miss France 2015 suscite des polémiques : La 1ère dauphine, Miss Tahiti très remontée contre le classement

Advertisement

La 6ème édition de concours de beauté Miss France vient de couronner Camille Cerf, reine de beauté de l’hexagone pour l’année 2015. Mais à peine l’élection eut lieu que des voix contestataires s’élèvent. Comme celle de la Miss Tahiti, arrivée en seconde position de la compétition. C’est la troisième fois consécutive que cette situation arrive à la région. Une malédiction ? On ne saurait le dire, mais ce qui est connu de tous, c’est que ce choix a fait beaucoup réagir en Polynésie française, collectivité d’outre-mer très mordue de concours de beauté.

 

Des réactions tous azimuts n’ont pas manqué sur les réseaux sociaux où les internautes ont posté des messages peu courtois suite au verdict final.

 

Réagissant à un posting qui en des termes durs, détestait toute la compétition, ‘’ Miss France, Miss Univers et autres concours de Miss à la con ’’, Odiasure écrivait ceci ‘’Et voilà, déjà une polémique sur le trucage des votes pour Tahiti, et je comprends leur colère !’’.

Et à un autre internaute d’ajouter ‘’Triste pour miss gros lolo, elle était méga bonne pour autre chose que de représenter la beauté féminine de la France !’’.

’’4 millions d’habitants dans le Nord-Pas-de Calais, 280.000 en Polynésie, comment tu veux qu’on gagne ? ” s’interroge ainsi Moea. “Faut arrêter là, c’est toujours à un point près, c’est truqué soupçonne quant à elle, Teva.

Hey le comité miss France, une fois ça va, deux fois… Mais trois fois c’est trop !renchérit Yohan.

 

Certains soupçonnent les métropolitains de racisme envers l’outre-mer, d’autres égratignent la Miss France élue :

Une belle Tahitienne naturelle battue par une statue du musée Grévin, on aura tout vu ! ” s’indigne Vairea.

Quelques-uns soupçonnent toujours un complot contre la Polynésie : ça coûterait trop cher à la production d’organiser l’élection à Tahiti si on gagnait, sans compter le décalage horaire “, croit savoir Tehau.

Miss Tahiti, la Poulidor des Miss France ” conclut avec humour Florent.

 

Autant de messages coléreux et peu modérés désapprouvant le choix porté sur la jeune blonde du Nord-Pas-de-Calais, même si certaines réactions viennent soutenir la Miss élue. A l’instar de Mireille qui s’époumonne en ces termes : ‘’Faut arrêter de dire que c’est truqué. C’est comme ça, c’est comme ça…Le jury a tranché et il faut respecter le verdict’’.

TAHITI.jpgMiss Tahiti 2015 élue 1ère dauphine de Miss France 2015

 

 

En 2012 et 2013, la polémique avait surtout porté sur la capacité des serveurs à absorber les nombreux votes venus de Polynésie française.

En effet, en 2012, c’est la Miss Tahiti Hinarani de Longeaux qui sera battue par Marine Lorphelin, avant que l’année suivante (2013), ce soit le tour d’une autre Miss Tahiti Mehiata Riaria, d’être devancée par Flora Coquerel.

A prendre en compte la version d’autres internautes, si tous les votes avaient été comptabilisés, Mehiata Riaria aurait notamment été Miss France en 2013.

Selon le gouvernement local, plus de 122.000 votes de Polynésiens n’avaient pas été pris en compte par le serveur de TF1, en raison de la saturation du réseau de la chaîne télé.

 

Pour cette année, les Polynésiens s’attendaient voir la Miss Tahiti Hinarere Taputu arracher la couronne. Déception à l’annonce du verdict final. La Polynésie française se passionne énormément pour ces concours de beauté et en possède une cote de prédilection.

’’Cette année, le récapitulatif des résultats montre que le jury a placé Camille Cerf et Hinarere Taputu à égalité, et que c’est le vote du public qui a fait gagner la métropolitaine’’, annoncent certains sites d’informations.

 

Ces derniers trois ans ont été les moins fructueux et chanceux pour la communauté d’outre-mer Polynésie frappée depuis dix ans par une crise économique, et depuis deux mois par une épidémie de chikungunya qui a déjà affecté près de 27.000 personnes et tué cinq patients.

Une victoire à Miss France aurait redonné le moral à la Polynésie.

 

Faut-il le rappeler, la dernière édition de concours de beauté au Togo a fait l’objet de vives critiques auprès d’une partie de public suite à l’élection de la candidate au nom de Tatiana Mariama Camara élue Miss Togo 2014. Ce n’est pas donc la première fois que les résultats d’une telle compétition ne fasse l’objet de contestation par certains. L’unanimité étant difficilement acquise quant aux choix du jury. Le problème demeure toujours non seulement dans nos pays africains qui viennent de s’approprier de l’initiative, mais aussi dans l’hexagone qui a déjà organisé une tel concours plus de 67 fois et qui est arrivé à un niveau professionnel reconnu dans son organisation. Cela ne vient-il pas relancer le débat sur les critères de sélection des meilleures candidates d’un concours de beauté ? La question reste toujours posée.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement