pub
Education

Enseignement Supérieur au Togo : L’ONG OADeB pourvoit à chaque étudiant un ordinateur

Advertisement

L’Organisation d’Appui au Développement à la Base (OADeB) innove. En partenariat avec la Société Togolaise des Nouvelles Technologies (STNT), de l’Atlantique Moov-Togo et d’Ecobank, a présenté à la presse son projet intitulé un étudiant, un ordinateur. C’était au cours d’une rencontre tenue à l’Auditorium de l’Université de Lomé (U.L) ce 06 décembre en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, M. Octave Nicoué Broohm et de plusieurs autres responsables de l’enseignement supérieur.

 

« Moins d’un pourcent des étudiants des Universités publiques du Togo peuvent se payer un ordinateur au Togo ». C’est à ce défi que l’ONG veut relever à travers son idée originale de Colince Yann, une autre ONG partenaire d’OADeB en mettant à la disposition de chaque étudiant, un ordinateur. Elle envisage à l’horizon 2020, 25.000 ordinateurs neufs de bonne qualité assortie des conditions. Ainsi, au cours des cinq années à venir, un étudiant peut s’octroyer un ordinateur grâce à ce projet contre moins de 300 frs par jour, 2.000 frs par semaine pendant 50 semaines, soit 100.000 frs CFA.

 

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm, lors du lancement du projet a relevé l’importance des TICS. « Les TICS permettent à la fois d’enrichir le contenu du cours et de stimuler les interactions entre enseignants et apprenants, de personnaliser les formations pour réaliser les performances académiques ». Cela va sans dire que sans ordinateur pour soi, ces objectifs seront difficiles à atteindre.

 

Relevant l’importance de l’éducation de la jeunesse au Togo, le directeur exécutif de l’OADeB, Maxime Kossi AVODEH parle de l’Afrique, qui a besoin de ses fils et de ses filles, instruits et bien formés. Pour lui, « Le Togo a besoin à travers ses fils et filles, de disposer des ressources humaines de qualité pour soutenir la politique de développement socio-économique dans lequel s’est engage le pays », d’où la nécessité dudit projet.

 

Ce projet prendra aussi en compte les étudiants des écoles de BTS a une proportion de 5 pourcent.

 

Et en ce qui concerne ces conditions, Désire Eliaka, responsable Flooz de l’Atlantique Moov-Togo, l’explique. Il faut être un étudiant régulièrement inscrit dans le système LMD, puis ouvrir un compte Flooz et y ajouter une preuve matérielle de caution de 100.000frs selon l’une des conditions. Un dépôt de 100.000frs sur le compte tampon du projet dans la banque partenaire par la caution. La caution de 100.000frs sera entièrement reversée une fois les frais d’achat de l’ordinateur remboursé. Aussi, l’étudiant et sa caution auront-ils au préalable rempli un formulaire ainsi qu’un contrat conçu par le projet qui les lie tous les deux.

 

Pour Léonce Banka, un des responsables de la Société des Nouvelles Technologies STNT, présentant les caractéristiques de l’ordinateur. C’est un ordinateur portatif de marque HP-Dual CORe –Disque DUR 500 Go –Ram 4Go.

 

Sylvia

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement