pub
Société

Atakpamé, aux couleurs des fêtes de fin d’années

Advertisement

Le 24 décembre, lorsque nous avons parcouru les rues et quartiers de la ville d’Atakpamé on voit partout les accessoires de la fête : pagnes, chaussures, colliers, jeux de lumières et poupées pour les enfants, des étalages sont improvisés à même les chaussés réservées au passage.

 

Malgré toutes ces expositions, des vendeurs et vendeuses ont du mal à écouler leurs marchandises. M. Kéké Aimé directeur des Ets St Paul nous déclare que les affaires évoluent relativement au ralenti ; concernant les raisons de cette situation, il le met tout simplement au motif d’une fin d’année où le pouvoir d’achat est relativement faible par rapport aux années précédentes ; mais quand on a voulu lui arracher les mots justifiant la particularité de cette fin d’année difficile, il nous situa que cela est peut être du aux élections de 2015 qui se pointent à l’horizon. Pour lui, « c’est comme si nous sommes dans le mois de janvier ou février où juste après les fêtes, l’argent circule difficilement ».

A l’instar du directeur de Kéké Aimé, trois ou quatre hommes d’affaires rencontrés par notre équipe de reportage soutiennent la même version. Ils ne vendent pas malgré que le gouvernement a déjà payé le salaire aux fonctionnaires. Une revendeuse ambulante que nous avons rencontrée, affirme aussi vivre les mêmes problèmes ; ils vendent difficilement les articles qu’ils étalent à même le sol devant un magasin ; selon elle autre, cette situation n’est pas à lier à une difficulté de fin d’année. C’est une situation qu’elle vit depuis quelques mois et cela est du à la conjoncture actuelle qui n’épargne pas les consommateurs.

 

Une maman confie que la crise financière est ressentie même dans les ménages, elles sont venues voir si elles peuvent trouver quelque chose pour les enfants.

Les rues d’Atakpamé sont bondées d’acheteurs de toutes catégories professionnelles, quelque soit le niveau de revenu de chaque population d’Atakpamé ; les uns et les autres se débrouillent pour sauver la face pendent le Noël et le Saint Sylvestre.

 

Du coté des banques, l’information nous est parvenue que le gouvernement a pu débloquer la situation des salariés, avec le virement effectif des salaires du mois de décembre.

La pluspart ont opté pour l’achat des stocks de nourritures pour les enfants en lieu place des habits et autres objets et jeux pour les enfants. Pour d’autres, avec les événements qui s’annoncent au premier trimestre de l’an 2015, les probables élections annoncées au premier trimestre 2015 avec ces éventuels corollaires de lendemains incertains, il vaut mieux se préparer pour affronter les mois difficiles à venir au lieu de fêter.

 

Tout compte fait, la fête a été morose dans la localité. Sans aucune grande occasion d’ambiance ; seul bémol, la 1ère édition de la Foire Commerciale des 7 Collines qui se tient à Atakpamé actuellement.

Mais dans la nuit du 25 les Bars et Maquis sont bondés de monde. On espère de même pour la fête de nouvel an. Cela n’arrive qu’une fois l’an. Et Togoportail sera là pour apporter sa part.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement