pub
Culture

TOGO: Le site Koutammakou a célébré les 10 ans de son accès au patrimoine mondial de l’Unesco

Advertisement

Le site de Koutammakou a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture en 2004. Il y a donc dix (10) ans que ce site situé dans le nord-est du Togo et qui s’étend par-delà la frontière jusqu’au Bénin, est rentré dans le groupe restreint des sites reconnus comme patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Pour la célébration de son 10ème anniversaire, une grande manifestation a réuni les acteurs culturels de premier rang dont la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique, Mme Anaté Kouméalo, et des professionnels du secteur des arts et de la culture du Togo et du Bénin.

 De nombreux invités venus de divers horizons ainsi que la population de la localité et de ses environs ont également marqué de leur présence la grande cérémonie organisée en toute liesse le samedi dernier à Nadoba (environ 500 km u nord de Lomé).

 

Couvrant approximativement 50 000 hectares et bordant la frontière du Bénin sur 15 km, le site de Koutammakou se présente en paysage culturel vivant qui est occupé par les Batammariba, peuple dont les remarquables maisons à tourelles en terre nommées « Takienta » sont devenues un symbole du Togo.

 

Véritable objet de valeur universelle excetionptionnelle, le Koutammakou est un exemple éminent d’occupation du territoire par un peuple à la recherche constante de l’harmonie entre l’homme et la nature qui l’entoure. Un paysage évolutif vivant représentatif des traits d’une société agricole travaillant en harmonie avec le paysage et où la nature sous-tend les croyances, les rites et la vie quotidienne.

Autant de valeurs et de références socio-culturelles qui ont retenu l’attention de la ministre qui dans son discours de circonstance, n’a pas manqué de faire cas de celles-ci avant d’exhorter la population locale à veiller à la sauvegarde de ce patrimoine national.

 

‘’Ce premier site togolais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, nécessite un travail de conservation, de sauvegarde, de promotion et de gestion, afin de transmettre aux générations futures, tous les éléments culturels et spirituels dont il regorge’’  a-t-elle souligné avant de préciser qu’un plan de gestion de conservation du site a été élaboré dans le but de favoriser le recours aux matériels traditionnels en réponse à la question de conservation de l’authenticité du site, de contrôle de l’exploitation du bois dans les zones vierges, de promotion du tourisme respectueux des valeurs du site…

 

Le site Koutammakou est composé d’éléments matériels tels que les roches sacrées, les forêts, les maisons, les champs, les sources de matériaux de construction, les animaux sauvages et domestiques, ainsi que d’éléments immatériels dont les croyances, les compétences artisanales, les chants, les danses, les sports traditionnels, etc.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement