pub
Finances

Séminaire de formation : Le cycle d’un projet financé par la BOAD se découvre aux journalistes

Advertisement

« Le cycle d’un projet financé par la BOAD », c’est le thème choisi par les responsables de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) pour animer une journée d’échanges et d’information à l’intention des hommes de média. Cette rencontre qui s’est tenue ce 17 novembre au siège de l’instance financière à Lomé a pour objectif de mieux faire connaître la transparence de ses opérations ainsi que celle de son mode de fonctionnement dans le cycle d’un projet financé par la BOAD aux médias et par delà aux populations.

 

Il s’agissait également d’informer les médias qu’au cours de la période du plan stratégique 2015-2018, une part belle sera faite à la communication. Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général de la BOAD, M. Sékou Sylla, après avoir salué le travail d’information et de sensibilisation que font les professionnels de la communication, a reconnu qu’ils constituent un trait d’union indispensable entre la banque et les populations auprès desquelles cette dernière œuvre.

 

M. Sekou a, en outre dit qu’il est important qu’une vision globale du cycle des projets de la banque soit donnée au public, particulièrement aux journalistes. Pour lui : « l’institution dans son désir de renforcer sa visibilité, a mieux expliquer ses actions, reste ouverte aux avis et suggestions émanant de ses différents publics ». C’est sur ce dernier point qu’il a convié les participants à un séminaire le plus interactif possible. Une projection de film sur la présentation générale de la BOAD a permis de voir ses domaines d’intervention.

 

A l’opposé d’une banque commerciale, on apprend que la BOAD intervient plus dans le développement de ses pays membres. C’est ce qui explique son appui financier dans la réalisation des infrastructures routières, aéroportuaires, dans l’agriculture, la protection de la faune et de la flore etc… « De l’identification a la fin d’exécution d’un projet », c’est le point qui a fait l’objet de la première communication présentée par Imam Hadji Malick Fall, analyste financier évaluateur de projets direction du développement rural et des infrastructures. Il a été relevé que de l’identification à l’exécution d’un projet, il faut six étapes.

La phase de préparation, l’évaluation, la négociation, la supervision et la demande de décaissement. Aussi avec l’apport de son collègue M. Maiga, les discussions ont permis de déceler les contours de financement d’un projet par la BOAD.

 

Dans la seconde session «  Evaluation rétrospective », il s’est agit pour l’économiste chargé du suivi-évaluation à la BOAD M. Amy Damit Serge Didier, de revenir sur certains financements dans certains secteurs comme l’agriculture et l’énergie ; ce qui n’a pas empêché de connaître des crises alimentaires de 2008 et celles énergétiques de 2006 au Togo. L’objectif est de corriger les erreurs du passé pour rendre plus transparent les financements futurs.

 

Les participants quant à eux, pour pouvoir à l’avenir communiquer sur ce qui se fait à la banque ont adhéré a ce plan stratégique allant de 2015-2018 dans lequel la BOAD compte renforcer son positionnement comme partenaire privilégié des Etats et du secteur privé. Le fossé qui existe entre les médias et la banque vient d’être remblayé.

 

Sylvia

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

<emb1313|center>

Advertisement