pub
International

L’Union Africaine salue la maturité de la classe politique du Burkina Faso

Advertisement

La Présidente de la Commission de l’Union Africaine (UA), Dr Nkosazana Dlamini-Zuma, exprime ses félicitations pour des avancées significatives enregistrées au Burkina Faso dans les efforts de mise en place d’une transition civile, dans la droite ligne des aspirations du peuple burkinabè à l’approfondissement de la démocratie et au changement.

 

Se réjouissant du rétablissement de la Constitution, elle a salué le sage consensus qui a abouti à la signature de la Charte constitutionnelle de transition par l’ensemble des acteurs burkinabé, ce 16 novembre, à Ougadougou, en présence de l’Envoyé spécial de l’UA pour le Burkina Faso, M. Edem Kodjo.

 

La désignation d’une personnalité civile comme Président de la transition, en la personne de M. Michel Kafando, est une décision bien partagée par l’instance africaine et dont la présidente pend acte, en exprimant sa profonde appréciation à l’ensemble des parties prenantes et au peuple burkinabé pour leur maturité politique et leur sens des responsabilités, qui ont permis de franchir cette étape cruciale.

 

Dr Nkosazana Dlamini-Zuma exprime aussi son appréciation au Président en exercice, le Président Mohamed Ould Abel Aziz de Mauritanie, ainsi qu’aux Présidents Macky Sall du Sénégal, qui dirige le Groupe de contact de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur le Burkina Faso, John Dramani Mahama du Ghana, Président en exercice de la CEDEAO, Goodluck Jonathan du Nigéria et Faure Gnassingbé du Togo, pour leur rôle important en appui au peuple et aux acteurs burkinabé.

 

Elle n’a pas manqué d’appeler l’ensemble de la communauté internationale à soutenir ces efforts et à mobiliser, en faveur du Burkina Faso, tout l’appui nécessaire. 

 

Elle se réjouit également de la contribution des missions conjointes UA/CEDEAO/Nations unies comprenant l’Envoyé spécial de l’UA, le Président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, et le Représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas. 

 

La Présidente de la Commission réitère l’engagement de l’UA, en étroite coopération avec la CEDEAO et les Nations Unies, à continuer à accompagner les efforts des parties prenantes burkinabé en vue de l’aboutissement de la transition dans les délais convenus.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement