pub
Economie

Le Togo occupe un rang de mérite pour sa bataille économique : 15 places gagnées dans le classement de Doing Business 2015

Advertisement

Doing Business 2015 a rendu ses verdicts; le Togo occupe, suite à la publication des résultats de l’évaluation, un rang mérité qui illustre tout le progrès réalisé en matière de réformes du climat des affaires. Le Togo vient de gagner 15 places dans le nouveau classement de Doing Business.

 

Le Togo a connu une avancée méritée dans le nouveau classement de Doing Business 2015. Le pays vient de passer du rang en 2013 au 149e en 2014, engrangeant ainsi 15 places dans le classement mondial de ce rapport annuel publié par la Banque mondiale qui évalue l’amélioration du climat des affaires dans 189 pays. Une performance qui permet au Togo d’être propulsé désormais dans le peloton de tête des économies ayant réalisé les meilleures réformes au cours de l’année écoulée.

 

Second pays le plus performant de la zone UEMOA, le Togo figure en effet pour la première fois parmi les cinq économies d’Afrique subsaharienne répertoriées sur la liste des dix pays ayant réalisé le plus grand nombre de réformes pour l’amélioration du climat des affaires. Parmi ces dix pays les plus performants à l’échelle mondiale, le Togo occupe le troisième rang.

 

La création d’entreprise, la protection des investisseurs minoritaires, le transfert de propriété, le paiement des impôts, quatre indicateurs clefs sur les dix faisant l’objet d’évaluation. C’est sur ces quatre indicateurs que les progrès les plus significatifs ont été réalisés par le Togo.

Grâce à une politique audacieuse d’allègement des conditions et des formalités de création d’entreprises, axée entre autres sur la poursuite de l’opérationnalisation du Centre de Formalité des Entreprises (CFE), la suppression de la carte d’opérateur économique et la réduction significative du capital minimum requis pour la création d’une SARL, le Togo a pu réaliser un bond spectaculaire pour ce qui concerne l’indicateur création d’entreprise, gagnant 45 places dans le nouveau classement. Retombée immédiate des réformes : 7445 nouvelles entreprises ont été créées en 2013, contre 4581 en 2011 soit une croissance annuelle de 28%.

En outre, le pays a renforcé la protection des actionnaires minoritaires, en introduisant des exigences plus importantes en matière de divulgation des informations sur les transactions (gain de 14 places). Enfin, Le Togo a diminué la pression fiscale pour les entreprises en réduisant le taux de la taxe sur les salaires de 5 à 3%.

 

Réagissant lors de la cérémonie de lancement du Doing Business 2015 organisée à Lomé le 29 octobre 2014 par la Représentation permanente de la Banque mondiale au Togo, le Premier ministre togolais M. ArthèmeAhoomey-ZunuSéléagodji s’est réjoui de ces progrès et a réitéré la ferme volonté du gouvernement togolais à poursuivre les efforts engagés. « Les réformes visent non pas à plaire aux partenaires mais à réaliser à terme un taux de croissance économique à deux chiffres pour améliorer les conditions de vie des populations ». a-t-il précisé. Il n’a pas manqué de remercier le secteur privé togolais pour sa coopération et son implication mais également les acteurs des administrations qui ont tous contribué à la réalisation de ces réformes.

Enfin, il a souligné la qualité de l’appui de la Banque mondiale et a réaffirmé le souhait du gouvernement de voir cet accompagnement se renforcer.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement