pub
Enquêtes & Interviews

Dr. Aubin Thon, Président de la Togolese Foundation s’exprime sur la politique du Togo

Advertisement

On n’a pas forcément besoin d’être opposant pour prendre le pouvoir en Afrique !!! Je crois que le choix pour la magistrature suprême devrait plutôt se baser sur quiconque propose un meilleur programme pour la société. C’est très touchant de voir qu’en Afrique, tout parti non au pouvoir s’oppose à la mouvance au pouvoir. Pourquoi d’ailleurs le terme « opposition » en Afrique et uniquement en Afrique alors qu’ailleurs on parle de gauche et droite, de républicain et de démocrate ? N’est-ce pas le rôle des partis non au pouvoir d’apporter des critiques objectifs pour un équilibre et une bonne gouvernance  ?

 

A l’école nous avons tous appris ce que veut dire le verbe « s’opposer ». L’opposé du bien est le mal et l’opposé du mal est le bien. C’est d’ailleurs ce qui fait que les partis au pouvoir considèrent toute action des partis non au pouvoir comme dangers même si cela va dans l’intérêt de la population au moment où les partis non au pouvoir voient en ceux au pouvoir des malfaiteurs même si ces derniers FINALEMENT entament des politiques de réforme pouvant faire émerger notre cher Pays le Togo. Certes, il nous faut des critiques mais des critiques objectifs pouvant améliorer la situation des Togolais.

 

On ne doit pas devenir un Président de la République par Hasard mais NOUS devons le mériter aux yeux de la population.

J’exhorte donc ma jeunesse au Togo et mes frères et sœurs de la Diaspora à plutôt opter et supporter des programmes pour la société au lieu de se ranger uniquement sur quiconque s’oppose mieux ou quiconque s’impose davantage.

Le Togo a besoin des leaders visionnaires et pragmatiques, ceux qui peuvent reconnaître le bien et le supporter et proposer en remplacement du mauvais au lieu s’adonner à 100% aux critiques aléatoires.

 

Bientôt les échéances présidentielles au Togo. Que chaque potentiel candidat nous démontre, à travers son projet de société, non seulement qu’il veut être ou demeurer président mais plutôt nous persuade sur le pourquoi nous devons le choisir pour Président de la République Démocratique du Togo d’à partir de 2015.

 

Jeunesse Togolaise, nous avons dépassé les manipulations politiques et nous voulons plutôt du concret et de l’objectivisme. Disons plutôt non aux manigances et faisons nos choix sans clivage.

C’est ce que je peux dire pour le moment sur la Politique au Togo.

 

 

Advertisement