pub
Economie

Accès à l’énergie pour tous, le Togo se dote d’un plan directeur

Advertisement

Le Togo, dans sa politique d’accès à l’énergie pour tous, s’est doté depuis ce jeudi à Lomé du rapport final d’un plan directeur de développement des infrastructures d’énergie électrique couvrant une période de 15 ans avec des étapes de 5 ans.

 



Ce projet, financé par l’Agence française de Développement (AFD), est le fruit d’un long processus démarré depuis 2010 et réalisé par cabinet SNC Lavalin pour un taux d’électrification de 70% à l’horizon 2028 fixé comme objectif par le gouvernement togolais.

« Le rapport présenté aujourd’hui est un guide pour le développement futur du réseau. Il liste des projets concrets qui permettront d’aller chercher des financements pour leur réalisation », a expliqué Claude Cohen, expert auprès de SNC-Lavalin.



Conscient de la place de l’énergie dans sa politique de relance économique, le gouvernement a su très tôt engager des réflexions pour relever les défis liés à la problématique de l’accès à l’énergie et à la lutte contre la pauvreté.



« Dans sa vison, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a mis un accent sur le secteur de l’énergie. Par conséquent, il faut des infrastructures adéquates d’énergie en qualité et en quantité pour accompagner cette politique. Et de ce fait, il est important pour pouvoir y arriver voir les forces et faiblesses et envisager un plan de développement sur des périodes bien données », a déclaré Gnandé Djeteli, directeur général de la Compagnie de l’Energie Electrique du Togo (CEET).

 

 

Ouvrant les travaux de cette rencontre qui pose de nouveaux jalons pour redynamiser le secteur de l’énergie avec de nouvelles perspectives, le directeur général de l’énergie Abiyou Tcharabalo a relevé l’importance de ce document qui selon lui, s’inscrit dans la droite ligne du chef de l’Etat.



« Ce plan permettra de doter notre pays d’un mécanisme de développement du réseau électrique national identifiant et répertoriant de façon hiérarchique les besoins en infrastructures d’approvisionnement et de distribution de l’énergie électrique », a-t-il souligné avant de convier les participants à faire preuve de sens patriotique, de rigueur et de sérieux pour des critiques constructifs en vue d’un heureux aboutissement du processus engagé.

 



Les experts du cabinet SNC Lavalin feront parvenir dans les meilleurs délais le rapport définitif afin de permettre d’enclencher le processus de mise en œuvre des recommandations qui seront formulées.



A terme, le document renforcera le parc national de production et d’approvisionnement des énergies renouvelables.

 

Joseph Ahodo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement