pub
Culture

Théâtre : Ami Akofa Kougbénou dans « Ectoplasme faible »

Advertisement

Une comédienne aux talents divers et pleine de ressources Ami Akofa Kougbénou, était sur scène à l’Institut Goethe le 08 octobre dernier en interprétant la version remaniée de « Ectoplasme faible » de Samuel Akpene Wilsi qui est l’auteur et metteur en scène.

 

La pièce de théâtre parle d’Agnès qui raconte sa naissance et la perte de son innocence, la découverte du monde adulte. Son père abandonne sa mère alors qu’elle est encore enfant. Le beau père qui prend sa place et Agnès s’en va. Son premier amour meurt de manière absurde, écrasé par un sachet d’eau largué d’un avion qui transporte de l’aide humanitaire. Elle suivra ensuite des hommes qui useront toutes sortes de stratagèmes pour la conquérir pour user d’elle et faire peu de cas de ses sentiments. Pourquoi ne pas devenir homme pour ainsi gagner le respect de tous ? Ne trouvant nulle part, la solution aux questionnements que lui pose sa condition de femme, ne trouvant nulle part l’amour absolu qu’elle recherche tant, l’amour qui ferait d’elle l’égale d’un homme, elle plonge du côté obscur. Son esprit bouleversé et sa fragilité ne trouveront qu’un exutoire : ôter la vie aux hommes qui lui feront mal, à ceux qui la regarderont de travers après avoir touché son corps. Et pourtant, malgré le manque de remords qu’elle éprouve en accomplissant ces actes, le besoin d’aimer est plus fort, aimer et être aimée sans douleur au corps, à l’âme, à l’aine. Voyant le combat perdu elle décide néanmoins de ne pas baisser les bras, d’offrir son corps telle une hostie flamboyante pour que sa lutte imprègne les pores de tous ceux qui respireront ses cendres mêlées à l’oxygène que nous respirons. « Je suis une femme ! L’avez-vous compris ? »

 

L’auteur de cette pièce théâtrale, Samuel Akpene Wilsi est inspiré du faite que l’ONU a instauré depuis 1977 la Journée Mondiale de la Femme chaque 8 mars et voit de nombreuses manifestations en leur honneur sur toute la planète, la condition féminine s’est considérablement améliorée. Mais le fait de commémorer année après année cet événement prouve qu’il reste encore à faire. Il s’est plus appuyé pour référence des trois premiers articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ratifiée en 1949.

 

« Ce thème se retrouve à tous les niveaux, dans la création artistique et il s’agit avec cette pièce de théâtre d’en présenter un autre aspect, un autre angle en espérant que des hommes et des femmes qui suivront ce spectacle, sortira un peu plus de respect mutuel et de considération, entendu que les deux genres qui constituent l’espèce humaine sont appelés à cohabiter pour le meilleur et pour le pire », a précisé Ami Akofa Kougbenou.

 

La comédienne a prêté son corps, son âme et ses larmes à cette femme qui pourrait être la sœur, la mère, la femme et l’amie de tout homme. Très appréciée du public togolais, cette pièce a reçu un accueil enthousiaste au Festival International Féminin des Arts (FESTIFEES) à Abidjan en Août 2013 en remportant le prix de la Meilleure pièce de théâtre et celui de la Meilleure Comédienne. Grâce au soutien du Fonds d’Aide à la Culture, elle a fait une Tournée Nationale dans quatre villes du Togo du 06 au 22 Mars 2014.

 

« Nous pensons qu’un tel travail qui a fait la fierté du Togo aussi à l’extérieur qu’à l’intérieur ne doit pas resté confiné au public togolais et aux festivals africains. Dans le but de promouvoir encore un peu plus la femme, dans le but de susciter encore un plus d’engouement pour les arts et le théâtre notamment, il nous semble judicieux de présenter ce travail dans des villes des pays européens », a-t-elle expliqué.

 

Au lendemain du 08 octobre à Lomé, c’est le tour de Ouagadougou au Burkina Faso. La comédienne sera en Côte d’Ivoire du 27 octobre au 1er novembre et du 06 au 12 décembre 2014 au Sénégal.

 

Rappelons que Ami Akofa Kougbenou, est la directrice et fondatrice de la compagnie Comptoir théâtre du Togo. Ayant une longue expérience de la scène, elle a participé à de nombreuses rencontres, créations, formations et ateliers artistiques.

 

Carole Aghey

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement