pub
Politique

Le Togo à l’heure de la promotion du civisme et de l’éducation à la citoyennenté

Advertisement

Faire de tout un mois au Togo, le mois du Civisme. L’acte concrétisant cette initiative émane d’un projet de décret, adopté en Conseil des ministres le 12 juin dernier, et qui fixe le cadre de la politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté.

 

Ainsi, durant ce mois d’octobre, il est question, à travers le ministère en charge de la Formation civique, de mener des programmes et actions ciblés, les fondamentaux d’une culture citoyenne ancrée des valeurs démocratiques, de sensibilisation, d’éveil de conscience au civisme, à l’éducation en faveur de valeurs et vertus de la citoyenneté. C’est ce vendredi 03 septembre que la 1ère édition du mois du Civisme a été officiellement lancée à Lomé.

 

Marquée par la présence du premier Ministre Arthème Ahoomey-Zunu et de la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique, Anaté Kouméalo, la cérémonie de lancement qui s’est déroulée au Palais des Confrès de Lomé, a connu une solennité des grands jours avec la présence de plusieurs personnalités politiques, diplomatiques, des autorités administratives et religieuses.

 

ANATE_KOUMEALO.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Une manière pour le gouvernement de combler les carences constatées en matière du civisme et d’éducation à la citoyenneté au Togo.

 

Validée en février dernier, cette politique a pour objectifs d’œuvrer pour l’intégration dans la vision et dans les différente initiatives le triptyque civisme-participation citoyenne-développement, à l’heure où il est question d’agir à tous les niveaux, pour faire du Togo un Etat émergent à l’horizon 2030, comme le soulignait le Premier ministre lors de son discours lors du lancement.

 

Poursuivant son intervention, le chef du gouvernement a indiqué qu’on ‘’assiste à une déperdition des valeurs sociales caractérisée par la progression de l’incivisme, des antivaleurs et des incivilités. Tout cela se traduit entre autres par la pratique d’une justice privée parfois avec la violence comme mode de gestion, les actes de vandalisme, l’intolérance, l’indiscipline, le manque de respect de l’Etat, de l’autorité et des biens publics, etc. Cela constitue à n’en point douter une écharde au développement de notre pays’’.

 

‘’Nous devons promouvoir une citoyenneté responsable en nous appropriant les valeurs fondamentaux du civisme qui s’inculquent dans la cellule familiale, dans les secteurs de l’éducation, les milieux professionnels et se renforcent tout au long de la vie’’ a ajouté le Premier ministre.

 

Quant à la ministre Anaté Kouméalo, qui précisait que ‘’le mois du civisme et de la citoyenneté qu’organise le gouvernement sous l’impulsion du président de la République, s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique nationale de la formation civique et d’éducation à la citoyenneté adoptée le 12 juin 2014’’, s’est réjouie de cette initiative qui certainement va mobiliser les énergies en faveur d’une lutte commune contre l’incivisme au sein de notre nation.

 

Un des moments marquant cette céréminie, la communication inaugurale avec les 12 commandements du bon citoyen que le premier ministre Kokou Koffigoh a convié les uns et les autres à méditer.

 

A travers la célébration de ce mois du Civisme, il est question de réfléchir et de mener des actions dans le sens d’éveiller les consciences en vue de l’ancrage des valeurs démocratiques, de la paix, de la tolérance et de l’acceptation mutuelle afin de consolider la cohésion sociale, renforcer le climat de confiance et de sérénité entre les différentes communautés nationales.

 

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

CIVISME.jpg

 

Advertisement