pub
Culture

Culture: De la contribution de l’oralité pour appliquer les recommandations de la CVJR

Advertisement

Après la publication du livre blanc de la Commission Vérite Justice et Réconciliation (CVJR), place à l’appropriation du contenu de ces recommandations en vue de sa vulgarisation. Pour y parvenir 60 professionnels de l’oralité sont mis à contribution. Ils s’approprient d’abord les recommandations en un séminaire de formation qui a lieu du 06 au 11 Octobre 2014. Puis une autre sera consacrée aux séances publiques dans six différentes villes retenues et ce du 1er au 22 novembre en vue de sa dissémination. Ainsi, en a décidé l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF, grâce à son appui financier accordé à l’association Heindrich Klose.

 

Participer activement au véhicule d’un message par l’oralité à la vulgarisation des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) pour éclairer les populations à la base, c’est le défi que veut relever le gouvernement à travers son ministère des Droits de l’Homme.

 

En effet, un séminaire à l’endroit des professionnels de l’oralité a été ouvert ce 06 octobre par le ministre des Droits de l’Homme en charge de la mise en œuvre des recommandations de la CVJR, Yacoubou Hamadou, pour une meilleure compréhension de son contenu en vue de sa vulgarisation jusque dans les coins et recoins les plus reculés du Togo. 

 

Ouvrant les travaux dudit séminaire, le ministre des Droits de l’Homme après avoir reconnu l’importance que revêt l’oralité traditionnelle au Togo, a exhorté les acteurs de ce secteur à jouer leur partition pour l’atteinte de l’objectif du gouvernement, celui de la vulgarisation du contenu des recommandations de la CVJR :”Faire en sorte que ces professionnels de l’oralité qui sont par excellence véhicule de l’information dans nos sociétés traditionnelles puissent s’approprier les recommandations de la CVJR afin de les disséminer ensuite au sein des populations“, a-t-il indiqué.

 

Et au secrétaire de l’association Heinrich Klose, Jean Luc Sonhaye, qui de part son plaidoyer auprès des professionnels traditionnels de l’oralité pour une meilleure compréhension et une prise en compte des recommandations de la CVJR, de préciser les contours du séminaire : ‘’Les professionnels de l’oralité seront outillés à travers des sensibilisations et des formations sur les recommandations de la CVJR du 06 au 11 Octobre à l’Institut National d’Hygiène’’, a-t-il expliqué. Avant d’ajouter : ‘’ Une autre séance de restitution publique est prévue du 1er au 22 novembre dans six différentes villes à savoir Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara, et Dapaong’’, a conclu le Secrétaire Sonhaye.

 

C’était au cours d’une cérémonie de lancement riche en intermèdes. Que ce soit Eustache Kamouna, Sanvee Alouwasio ou encore Kaporal Wisdom, chacun y est allé de son talent pour une réconciliation véritable au Togo.

 

Sylvia

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement