Politique

Côte d’Ivoire : Regard de Me Koffigoh sur la réconciliation

Advertisement

L’ex Premier ministre togolais, Me Joseph Kokou Koffigoh, se félicite du retour de certains exilés ivoiriens au bercail mais reste sceptique sur la volonté de réconciliation dans le pays.

 

Dans le cadre de l’interview accordée au site Togoportail sur sa réaction après le décès de la mère de Laurent Gbagbo, Me Koffigoh s’est aussi prononcé sur le processus de réconciliation qui a été initié par le pouvoir d’Abidjan.


Pour parfaire la normalisation qui est en cours, l’avocat togolais a déclaré que « Les ex-prisonniers et ceux qui rentrent d’exil doivent entrer en possession de tous leurs droits. »


Afin de permettre à ceux qui réintègrent la société ivoirienne de bien s’épanouir, il a ajouté que « Je pense par exemple au déblocage de leurs avoirs, à la reconstitution des carrières pour les fonctionnaires, à la prise en charge par l’État de l’indemnisation de toutes les victimes, suite aux travaux de la Commission Vérité dirigée par Monsieur Banny ».


En dehors des retours et de l’idée et du recouvrement des avoirs des exilés et prisonniers, l’avocat-poète a fait savoir que sur « le plan politique il faut reprendre les discussions autour de la fiabilité des organes chargés d’organiser et de superviser les futures élections ».

 

Enfin sur le procès des pros Gbagbo qui se profilent à l’horizon, Me Joseph Kokou Koffigoh, a fait remarquer qu’ « on peut nourrir quelques inquiétudes sur la volonté de réconciliation puisque ceux qui ont amené la guerre en Côte d’Ivoire demeurent impunis à ce jour ».

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement