pub
Santé

TOGO/ Virus Ebola : Le gouvernement a pris des précautions idoines contre ce mal

Advertisement

Depuis un temps, la fièvre hémorragique à Virus Ebola, sévit sur le continent africain, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Selon le dernier bilan rendu public par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce mal a déjà tué 1 900 personnes sur 3 500 cas confirmés.

 

Le Premier ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu, conscient de la situation de ravage de l’épidémie de Ebola dont font l’objet les pays de la région, met un accent particulier sur la sensibilisation du Virus, en s’entretenant avec les professionnels de médias, ce 04 septembre dernier à la primature, en présence des autorités. Aucun cas n’est pour le moment enregistré au Togo.

 

L’objectif de cette rencontre est d’amener les journalistes à faire une bonne communication autour de cette maladie mortelle. Au cours de cette rencontre, le chef du gouvernement a pris des mesures idoines pour que le Togo évite ce mal. Il s’agit de communiquer pour corriger les fausses nouvelles qui courent et de faire savoir à la population les précautions qui sont déjà prises.

Selon le Premier ministre, nous avons remarqué que toute la presse a effectivement servi de relais au gouvernement, en communiquant et en sensibilisant la population sur les risques inhérents et les comportements à adopter pour éviter la contamination.

’’Pour participer à cette lutte que nous devons tous mener, afin non seulement de prévenir cette maladie, mais aussi, au cas échéant- s’il arrivait qu’il ait des cas chez nous- de pouvoir tous ensemble trouver les moyens d’une bonne prise en charge pour éviter que cette maladie s’insémine dans notre pays’’ a souligné le Premier ministre.

 

Précisons qu’un comité de gestion est officiellement mis sur place, dans le but de permettre à un renforcement des capacités en matière de protection, de gestion efficace et efficiente de l’information dont le public a besoin, à une réglementation de la prise en charge médicale. Il est question également de veiller à une application des mesures devant oeuvrer au renforcement de capacité en matière de diagnostic au laboratoire, à assurer les mesures d’hygiène et d’assainissement et la coordination de la lutte au niveau général. Un centre d’isolement est réservé à côté du CHU CAMPUS, à cet effet.

 

Notons que la maladie se manifeste par une poussée de fièvre assortie d’une évolution très rapide, avec des signes pharyngés, des maux de tête et des signes hémorragiques. C’est le plus souvent à cause de ces signes hémorragiques graves que les personnes décèdent. Cela peut se présenter de diverses manières : une hémorragie interne, du tube digestif par exemple, peut ensuite s’extérioriser. S’en suivent des troubles hémodynamiques, avec des chutes de tension entraînant les décès.

 

Très contagieux, et extrêmement rapide, les services médicaux n’ont pas le temps d’effectuer un quelconque traitement.

 

Carole Aguey

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement