pub
Développement

Le sous-système ‘’Politique et Gouvernance’’ du projet Vision Togo 2030 au cœur des échanges

Advertisement

Le sous-système ‘’Politique et Gouvernance’’ du processus d’élaboration du projet Vision Togo 2030 était au cœur d’une rencontre qui a réuni ce lundi à Lomé les acteurs concernés.

 

Selon le ministre auprès de la Présidence de la République, chargé de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques, le professeur Kako Nubukpo, la rencontre a pour objectif de présenter l’état d’avancement des travaux du sous-système Politique et Gouvernance et d’enrichir la base d’information des contributions et suggestions des parties prenantes conformément à la démarche inclusive et participative qui guide le projet Vision Togo 2030.

 

« La politique et la Gouvernance sont au cœur du processus de développement d’une nation et aucun pays ne peut aller réellement vers l’émergence sans résoudre les questions relatives au rôle et prérogatives de l’Etat, à la justice et système judiciaire, à la sécurité civile, la protection civile et la défense et sa politique extérieur », a-t-il précisé à l’entame de la séance.

Au cours de la séance, il a donc été question pour les participants de réfléchir sur des thématiques notamment le rôle et les prérogatives de l’Etat, la justice et le système judiciaire, la sécurité civile, la protection civile et la défense et l’intégration régionale, la coopération internationale, les accords régionaux et internationaux.

 

Le responsable du sous-système André Kangni Afanou a, au cours de sa présentation, entretenu les participants sur l’état des lieux des travaux effectués dans le sillage de ce sous-système. « Dans le cadre du projet Vision Togo 2030, un certain nombre d’acteurs politiques, de la société civile, des citoyens, des fonctionnaires de l’Etat et des représentants de différentes couches sociales ont été réunis pour réfléchir sur un Togo émergent  » , a-t-il indiqué.

 

En rappel, la rencontre a également permis aux participants de suivre les communications de Professeurs Komi Wolou et de Mipamb Nahm-Tougli. La séance a réuni les acteurs issus de l’univers politique du Togo, de l’administration nationale, des organisations de la société civile, de la représentation nationale, du monde de la diplomatie et de la coopération qui ont jugé de la pertinence de la démarche méthodologique mise en œuvre et du contenu des sujets proposés lors des communications.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement