pub
Politique

La participation du Togo au sommet sur le climat à New York : Un programme assez dense du chef de l’Etat

Advertisement

Dans le cadre de la tenue du Sommet sur le climat, tribune qui doit réunir plus de 120 chefs d’Etat et de gouvernement, le chef de l’Etat Togolais Faure Essozimna Gnassingbé séjourne dans la ville new yorkaise depuis ce dimanche. Donner un nouvel élan à la lutte contre les changements climatiques, tel est le souci des initiateurs d’une telle rencontre, d’envergure redoutée.

 

Il est question pour les participants d’engager résolument des mesures idoines visant à réduire les émissions, à renforcer la résistance aux évolutions du climat et à mobiliser les volontés politiques en vue de parvenir à un accord juridique significatif en 2015. Un objectif auquel adhèrent les Nations Unies, qui entrevoient en ce sommet, un cadre indiqué pour redéfinir et défendre une vision ambitieuse qui, associée à des actions concrètes, permettra de parvenir à un accord mondial d’envergure en 2015.

Un agenda assez fourni attend le président Togolais à l’occasion de ce sommet. Il prendra part à la réunion de haut niveau de l’Assemblée Générale sur le climat et ponctuée de trois plénières. Demain dans l’après midi, il est prévu un forum des Nations Unies pour le Secteur privé. Entre déjeuner et discussion sur le thème « Prix du carbone », le chef de l’Etat assistera aux travaux de ce forum organisé par le Bureau du Pacte mondial des Nations Unies.

 

Avant de répondre à la réception qui sera offerte par le Président des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama à ses invités de marque, à The Waldorf Astoria Hotel (Starlight Roof), le chef de l’Etat assistera à la cérémonie de Signature de la Déclaration commune entre le Togo et l’Union européenne sur l’accès à l’énergie durable.

Déjà ce lundi, deux (02) grandes rencontres ont occupé le président de la République, d’une part, la 4ème Edition de New York Forum organisés par The New York Forum Institute sur le thème « technologie et emplois, impact du changement climatique sur l’économie » et d’autre part, la 29ème session spéciale de l’Assemblée Générale sur le suivi du Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement.

 

Faure Gnassingbé assistera au traditionnel débat général de l’Assemblée générale de l’ONU qui démarre ce mercredi. Un débat général au cours duquel le chef de l’Etat interviendra à travers son discours de circonstance attendu le vendredi prochain. Au cours de cette même journée de vendredi, le président Faure participera au Sommet organisé par le Secrétaire général des Nations Unies, le Premier Ministre du Japon, le Président du Rwanda et le Vice-président des Etats-Unis d’Amérique sur le thème : « Renforcement des Opérations de paix internationales ».

 

Plus tard, suivra le déjeuner de haut niveau sur le thème : « Le Braconnage et le trafic illégal des faunes et flores » organisé par S.E.M. Franck-Walter Steinmeier, Ministre des Affaires étrangères de la République allemande, et S.E.M. Ali Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise.

Dans la foulée le chef de l’Etat ne manquera pas de répondre au programme de rencontre avec Ban Ki- Moon, Secrétaire général des Nations Unies.

 

Déjà hier juste à son arrivée à New York, le président de la République s’est plié au menu de son programme bien dense en s’entretenant avec Ron Prosor, le représentant permanent d’Israël aux Nations Unies. Les échanges ont porté sur la coopération entre les deux pays au sein de l’institution. Le Togo a toujours eu une position équilibrée sur le conflit israélo-palestinien. Pour lui, il est question de prioriser la reconnaissance et la sécurité pour Israël en échange de la création d’un Etat palestinien.

AUDIENCE_CHEF_ETAT.jpg

Entretien entre le chef de l’Etat et Ron Prosor, le représentant permanent d’Israël aux Nations Unies

 

Les sujets d’inquiétude occuperont le menu des discussions au cours de ce sommet. Entre autres, le sujet de menace islamiste en Syrie, en Irak et en Tunisie, les zones de conflits armés au Sud-Soudan, en Centrafrique, le problème des pays exposées aux menaces terroristes comme le Mali, la Nigéria, les tensions internationales avec la Russie et enfin propagation rapide du virus Ebola.

 

La question de la piraterie maritime et des trafics de drogue et d’armes dans le Golfe de Guinée et au Sahel sera également mise sur la table de discussion. Lomé accueillera dans un an un sommet international sur la piraterie en coopération avec l’Union africaine. Un agenda densément riche que le chef don l’Etat aura à expédier durant un séjour qui valait la peine d’être effectué.

 

Les enjeux et défis à définir et à relever dans le cadre des grandes orientations du développement durable auxquelles le Togo adhère, justifient pleinement la présence et la représentation du Togo à son plus haut niveau, dans ces grands rendez internationaux.

 

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement