pub
Sport

Championnat Ouest Afrique d’haltérophilie et de culturisme’ Super Adja Totoa’’ : le ghanéen Charle Amoua sacré champion de l’édition 2014

Advertisement

Le quatrième championnat Ouest Afrique d’haltérophilie et de culturisme ”Super Adja Totoa” a couronné dimanche à Lomé Charles Amoah du Ghana, champion de l’édition 2014. C’était à l’issue de la compétition de la catégorie poids lourd (power lifting) qu’il a devancé les béninois, les ivoiriens, les togolais qui étaient représentés à la compétition ; ce qui lui a permis de repartir avec le plus grand prix de la compétition, une voiture, une médaille d’or, un trophée, un diplôme et une enveloppe de 300 000 FCFA.

 

Ce championnat, qui a été ouvert le vendredi dernier par le directeur national des Sports, Eloi Kodjo Salokoffi, a eu la participation de 40 concurrents venus du Bénin, de la Cote d’Ivoire, du Ghana, du Mali et du Togo. Les concurrents ont eu à compétir dans trois différentes catégories notamment le power lifting (Développer coucher squat), la résistance et le posing ou body show.

 

A l’issue de la compétition qui s’est déroulée devant un immense public sur le terrain de Tokoin Forever, Charles Amoua du Ghana a rempoté le premier mis en jeu par le comité d’organisation dans la catégorie de power lifting poids lourd devant le togolais Folly-B Kouami, qui a reçu une médaille d’argent, un trophée, une moto, un diplôme et une enveloppe de 250 000 FCFA et le béninois Fabrice Adjamou, qui a obtenu une médaille de bronze, un écran plasma, un diplôme et une enveloppe de 200 000 FCFA .

Il soulevé un poids net de 320 Kg, levée de terre. Emile Kamassa, le promoteur de l’événement n’a pas manqué de nous livrer ses impressions à la fin de la compétition. « Je suis très content du chemin que nous avons parcouru jusque là. Je remercie Dieu, le public qui a fait nombreux le déplacement ce soir, de même que les autorités qui nous soutenu et permis à ce que nous aboutissons à nos objectifs. Nous allons apporter plus d’innovations dans les éditions prochaines en mobilisant plus de pays afin de promouvoir ce sport en Afrique et participer également aux compétitions internationales notamment les jeux olympiques. La fièvre Ebola a fait que cette année, nous n’avons pas eu la participation de plusieurs de pays. Par rapport à la prestation des athlètes togolais, je suis ravi de leur effort et je les encourage à redoubler d’effort pour aller loin très prochainement», a-t-il indiqué.

 

En rappel, la première place de la catégorie power lifting (poids lourd léger) a été occupée par le togolais Albert Kougblénou, qui a reçu une médaille d’or, une moto et une enveloppe de 250 000 FCFA, le deuxième prix également au togolais Akouété Tovor, une médaille d’argent, un écran plasma et une enveloppe de 200 000 FCFA, le troisième prix au béninois Mohamed Kossoko, une médaille de bronze et une enveloppe de 150 000 FCFA.

La catégorie résistance a primé en premier rang, le togolais Badjida Sago, une médaille d’or, une moto et une enveloppe 250 000FCFA, en deuxième Ouattara Pénifana de la Côte d’Ivoire, une médaille d’argent, un écran plasma et une enveloppe de 200 000 FCFA, en troisième, le togolais Albert Kougblénou, une médaille de bronze et une enveloppe de 150 000 FCFA.

 

Le posing a primé le ghanéen Adja Mawuto en premier rang, une médaille d’or, une moto et une enveloppe 300 000FCFA, en deuxième Zossou Honoré du Bénin, une médaille d’argent, un écran plasma et une enveloppe de 250 000 FCFA et en troisième, le togolais Kévin Edoh-Kossi, une médaille de bronze et une enveloppe de 200 000 FCFA.

 

Les Maliens ont, de leur côté, participé à la compétition de façon spéciale en l’occurrence par des démonstrations d’haltérophilie. Les anciens champions de ce sport ainsi que les partenaires de l’événement ont également reçu des distinctions honorifiques au cours de la soirée

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement