pub
Développement

Le gouvernement encourage les jeunes filles à s’intéresser davantage aux filières scientifique et technologique

Advertisement

Le camp d’excellence 2014 a pris fin le samedi 16 août dernier à Kpalimé par une conférence éducative axée sur le thème : ‘’Les filières scientifique et technologique’’ et la remise des prix aux participants. Au total, ils étaient près de 300 lauréats de l’examen du BEPC 2014 à participer à une semaine de partages, d’échanges et de formations dans une ambiance récréative.

 

Cette rencontre qui a eu pour site d’accueil le Collège Protestant de Kpalimé est organisée conjointement par le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation et le département ministériel en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

 

La conférence éducative a pour objectif, selon Mme Dédé Ahoefa Ekoué, ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, de faciliter et de faire la promotion des filles dans les filières scientifiques et technologiques. «  Le gouvernement a un mandat, celui de faire en sorte que tout togolais, surtout la femme togolaise puisse développer ses potentialités et contribuer au développement du pays au même titre que les hommes », a-t-elle laissé entendre.

 

Au cours de la conférence, il est question pour les panélistes constitués d’éminentes personnalités notamment des enseignants du secondaire, de l’université et des ingénieurs etc. de partager avec les participants leur parcours éducatif et professionnel afin d’inciter les élèves à leur emboîter les pas. « Nous avons dans notre communication, motivé les jeunes filles à s’intéresser plus aux mathématiques et en général tous les élèves à s’intéresser aux filières à dominance mathématique. Nous les avons exhorté dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme africaine axée sur le thème ‘’le rôle de la femme dans l’éducation, la science et la technologie pour la renaissance de l’Afrique », a indiqué Mme Dédé Folly-Gbétoula, enseignante des Mathématiques à l’Ecole Alpha, à Togo-Turquie et aux Cours Lumière.

 

Mme Jeannine Agounke a renchéri en appelant les élèves, surtout les jeunes, à avoir du goût pour les études, à avoir des ambitions et à se donner le défi de la réussite. « Les questions posées par les élèves montrent que les filles ont réellement un problème d’orientation et ont besoin d’un plan d’éducation et de carrière. Nous avons essayé de leur expliquer qu’il y a maintenant l’opportunité de réussir leur choix en prenant contact avec la direction de l’orientation scolaire et professionnelle. Nous leur avons fait savoir que toutes les séries se valent en fonction de leur disponibilité, de leur objectif scolaire et de leur capacité. Il leur est recommandé de réfléchir sur leur avenir professionnel, sur ce qu’ils aiment intimement parce que les études parfois ont pour base la vocation professionnelle. Nous les avons encouragé à oser, à essayer de profiter de ce que nous appelons en aujourd’hui en éducation, l’approche par compétence qui va faire en sorte que les études ne seront plus une théorie à mémoriser mais des connaissances qui sont compatibles avec la réalité. Nous espérons qu’au jour le jour lorsque les enfants verront les matières enseignées à l’école, leur utilité pour leur vie professionnelle et leur épanouissement, qu’il y a beaucoup plus la chance de les rencontrer dans les filières scientifiques et aussi littéraires où on trouve des valeurs au niveau des métiers prestigieux. Nous leur avons enfin dit que les études ne sont pas faciles, mais s’ils ont le goût de relever le défi de la réussite et des ambitions, ils pourront y arriver », a signifié Mme Agounke, docteur en Sociologie.

 

A l’issue de la conférence, onze élèves ayant bien répondu aux questions des panélistes ont reçu chacun un sac, cinq cahiers de 200 pages, cinq cahiers de 100 pages, un paquet de crayon de couleur, douze bics et crayons, un ensemble géométrique, une gomme et une règle. Aussi, les dix meilleurs lauréats au Togo ont-ils également reçu chacun un sac, cinq cahiers de 200 pages, cinq cahiers de 100 pages, un paquet de crayon de couleur, douze bics et crayons, un ensemble géométrique, une gomme, une règle, un dictionnaire Larousse et un art de conjugaison.

Les dix meilleurs garçons et les dix meilleures filles ont également bénéficié chacun des mêmes prix que les dix meilleurs lauréats du Togo.

CVU_KPALIME.jpg Photo d’ensemble prise par la ministre Ahoéfa Dédé Ekoué avec les lauréats

 

 

En rappel, le meilleur lauréat du Togo est une fille. Elle s’appelle Awanynoh Afi Marcelle de la préfecture des Lacs. Elle a totalisé une moyenne de 19,93/20. Les panélistes ayant entretenu les participants lors de la conférence éducative sont Docteur Jeannine Agounke, Mme Grace Pyalo Agada, professeur au collège, Mme Amiratou Djessibo, Ingénieur Génie Civil, Mme Rose Akuitse, fonctionnaire international à l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE), Mme Dédé Folly-Gbétoula, enseignante des Mathématiques à l’Ecole Alpha, à Togo-Turquie et aux Cours Lumière, M. Komla Waomeno, Ingénieur Informatique, Mme Akossiwa Attoh-Mensah, Maitre de conférence en Biotechnologie et Physiologie Végétale et Yawa Dacosta, maître de conférence, enseignante chercheur à la facultés des sciences de l’université de Lomé.

 

Durant ces colonie de vacances, plusieurs ateliers portant sur les techniques de perlage, de fabrication de savon liquide, de fabrication de boucles d’oreilles et de bracelets, de décoration de chaussures et de place publique ont permis effectivement aux élèves participant de rendre réellement utile ces vacances en menant plusieurs activités.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement