pub
Sport

Championnat d’haltérophilie et de culturisme : le Togo tout confiant pour remporter la médaille

Advertisement

Du 05 au 07 septembre prochain, 8 athlètes togolais participeront à la phase régionale du « championnat Ouest-Afrique d’haltérophilie et le culturisme super Adjatotoa » édition 2014 sur le terrain de football de forever, compétition qui consiste à soulever les poids dans différentes catégories, a constaté sur place un reporter de Togoportail.

 

Au total, 7 pays notamment, le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger et le Togo prendront part à cette compétition. L’information a été donnée au cours d’un point de presse tenu ce vendredi à Lomé au cours duquel les organisateurs comptent avoir « des athlètes togolais reconnus sur le plan international ».

Pour le chargé du sport au ministère des Sports et des Loisirs Tonatolé Kedjani, l’haltérophilie et le culturisme sont également des sports comme tous les autres et « nous invitons tous les clubs et associations à s’unir autour d’une vision commune qui est la création d’une fédération d’haltérophilie dans les mois à venir », a-t-il souhaité. « Pour participer aux jeux africains et aux jeux olympiques, il faut être une fédération affiliée à une confédération africaine et donc nous invitons tous les clubs et associations à prendre toutes les dispositions pour constituer dans les meilleurs délais une confédération », a-t-il ajouté avant de réitérer l’engagement du gouvernement qui selon lui, est prêt à leur apporter tout le soutien nécessaire pour qu’ils puissent participer à cette compétition internationale et revenir avec des médailles.

 

Le promoteur de cette compétition Emile Kamassa a, pour sa part, invité la population togolaise à sortir massivement pour non seulement supporter  les athlètes togolais à aller de l’avant mais également pour booster ce sport qui « est en plein essor ». « Il y a une semaine, nous avions assisté à la compétition d’Amétotoa, maintenant c’est Adjatotoa que nous verrons les jours à venir, cela veut dire que nous allons en avant et de ce fait nous supplions les togolais à venir abondamment pour supporter nos athlètes ».

 

Cette rencontre a été l’occasion pour les organisateurs de rendre hommage aux concurrents nigérians, sénégalais, gambiens, sierra-léonais et guinéens qui ont bien voulu prendre part à cette compétition mais qui ne peuvent plus faire le déplacement à cause de la fièvre Ebola qui y sévit.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement