pub
Médias

TOGO: Les Etats généraux de la presse ont pris fin avec des recommandations pertinentes

Advertisement

Démarrés depuis lundi 30 juin à l’INFA de Tové à Kpalimé (120 km au nord-ouest de Lomé) les travaux des Etats généraux de la presse axés sur « le pari de la professionnalisation », ont pris fin mercredi 02 juillet 2014 par l’adoption d’un plaidoyer spécial à l’endroit du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, de deux résolutions et des recommandations aussi bien à l’endroit du gouvernement que des autres acteurs du monde de la presse.

 

Entre autres ces recommandations, les états généraux proposent la mise en place d’une politique nationale de la formation des journalistes en synergie avec les écoles de formation, l’octroi de l’aide des publicités des sociétés d’Etat à un maximum d’organes de presse, la déclaration des personnels des organes de presse à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et leur rémunération avant la signature d’une convention collective, l’intégration des médias cybernétiques parmi les bénéficiaires de l’aide de l’Etat à la presse. « Si la liberté de la presse et la liberté d’expression sont garanties au Togo comme un cadre normatif et institutionnel conforme aux standards internationaux », dit le plaidoyer spécial, les organisations professionnelles représentatives relèvent quelques cas « assimilables à une restriction de l’exercice de la liberté de la presse comme la fermeture des radios X Solaire et de Légende FM intervenue dans des conditions équivoques », soulignent-elles.

 

Dans le but de corriger cette « relativisation » du libre exercice de la liberté de la presse, les participants à ces assises proposent la mise en place d’un comité ad hoc chargé de recueillir les cas allégés de restriction de la liberté de presse et d’expression. « Nous avons toutes les raisons d’espérer le meilleur pour la presse togolaise », a rassuré la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, Kouméalo Anaté, tout en ajoutant que les acquis de ces assises constituent « un premier succès, une étape sur la voie de la professionnalisation réussie ».

 

Une rencontre selon elle, est prévue dans les prochains jours entre le ministère en charge de la communication et les professionnels des médias pour faire le point de ces assises en vue de la mise sur pied d’un comité de suivi de la mise en œuvre de ces recommandations.

RAPPORT_ETATS_GENERAUX.jpg

 

 

 

Un pacte de confiance réciproque, un partenariat stratégique existent désormais entre les professionnels des médias et le ministère en charge de la communication en plus d’un comité de suivi des recommandations pour que celles-ci soient suivies « étape par étape » pour la réussite de la professionnalisation.

 

La représentante de la représentante résidente du Système des Nations Unies au Togo (SNU-Togo), Ige Olatokunbo, a par ailleurs réitéré son engagement au nom des autres partenaires d’accompagner le Togo dans la mise en œuvre de ces recommandations afin de mettre en place une presse libre et responsable.

 

Ahodo Koffi

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

 

Advertisement