pub
Sport

Quart de finale Brésil 2014/ Argentine-Belgique : Qualification historique pour l’une ou l’autre des deux équipes

Advertisement

Ce soir les fanas du cuir rond seront fixés sur le sort de l’Albiceleste ou des Diables Rouges quant à leur envie de dépasser l’étape des quarts de finale d’une Coupe du Monde. La première (Argentine) ne l’a plus dépassé il y a 24 ans, depuis 1990. La seconde (Belgique), c’est depuis 1986 qu’elle a chuté en demi-finale face à la première. Il y a donc 28 ans que la Belgique n’a plus accédé à une telle étape d’une phase finale de Coupe du Monde. Ce 05 juillet l’histoire semble se répéter et l’Argentine de Lionel Messi prouver devant cette formation des Diables requinqués après leur huitième de finale et avide de disputer la finale de cette 20èmeCoupe du Monde Brésil 2014. Qui des Diables ou de l’Albiceleste passera cette étape ?

 

Difficile à répondre. Beaucoup d’observateurs avisés font confiance à l’Argentine quant à ses capacités à tirer son épingle du jeu face à une impressionnante équipe Belge qui prend goût au fil des matchs. Mais également tempère si : « le duo Gago-Mescharno devrait tenir le milieu. Angel Di Maria et Ezequiel Garay auront la lourde responsabilité de bien alimenter leur attaque sans écoper d’autres cartons au risque d’être forfait s’ils parvenaient à passer ».

 

L’Argentine devra prouver au monde qu’elle vaut beaucoup plus qu’un quart de finale de Mondial, stade de la compétition qu’elle n’a plus dépassé depuis 1990. Vingt-quatre ans, une éternité pour un double champion du monde. Trop esseulé dans sa sélection, le joueur de Barcelone porte sur ses épaules le destin de son équipe.

 

Marc Willmots, le sélectionneur Belge lors de la traditionnelle conférence d’avant match a été des plus sobres en déclarant : « c’est un match qu’on jouera la tête sur les épaules ».

Les Diables Rouges après leur passage avec succès les huitièmes de finale ont développé un appétit hors-pair en allant dans des déclarations de gagne. « C’est possible les Diables Rouges peuvent disputer cette finale de la Coupe du Monde Brésil 2014 », déclarait un agent proche du staff des Belges.

 

Pour Lukaku, celui-là même qui a libéré les Belges en huitième ne s’en cache pas : « nous avons notre chance à jouer dans ce match ». La formation d’Argentine est avertie !

 

Soé B.

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement