pub
Politique

TOGO/ Le dialogue Togotélécom 2 achoppe sur les « points importants » : le facilitateur a remis le rapport final au premier ministre

Advertisement

Le dialogue Togotelecom 2 s’est achevé ce mardi avec un achoppement sur les points à savoir :le mandat présidentiel, le mode du scrutin et la réforme de la cour constitutionnelle, a constaté Togoportail.

 

Selon Mgr Nicodème Barrigah, la mésentente a eu lieu au moment d’avoir le point de vue des parties prenantes sur les points cités plus haut. « A un certain moment des discussions, lorsqu’il s’est agit de faire le point sur la position des uns et des autres concernant le mandat présidentielle, le mode de scrutin, on arrivait toujours pas à trouver un consensus, certains partis politiques ont estimé que si on ne parvenait pas à cela, le dialogue n’aurait plus de sens. Et donc, ils n’ont pas voulu pas signer le rapport un peu comme une protestation par rapport au fait qu’on ne soit parvenu à un accord sur les points importants », a-t-il précisé.

 

Selon le facilitateur du dialogue Mgr Nicodème Barrigah, chacun peut apprécier à sa manière si le dialogue a échoué ou pas, car «  le dialogue est une étape qui n’a permis d’arriver à toutes les conclusions auxquelles les uns et les autres s’attendaient mais ce serait difficile pour ma part de parler d’un échec  ».

Pour Mrg Nicodème Barrigah, il y aura une prochaine étape pour la suite de ce dialogue. Il vient par ailleurs de rendre le rapport final au premier ministre qui l’avisera pour la conduite à tenir. « J’imagine que suite à ce dialogue qu’il y aura de la part du gouvernement une réflexion et que probablement à l’assemblée il y aura des débats sur les sujets qui ont fait l’objet de discussion. Il était convenu qu’au sortir des discussions, nous faisions le point sur la situation au gouvernement et indiqué là où converge les opinions des uns et des autres et c’est au gouvernement d’apprécier et après l’assemblée de prendre des décisions les appropriées  », a-t-il dit.

 

Le facilitateur avoue qu’il est tout petit peu déçu à l’issue de ce dialogue parce qu’il pense qu’ils allaient aboutir à quelque chose plus consensuelle, mais il n’est pas totalement découragé car le dialogue est une étape et que les Israéliens le font tout le temps pour s’entendre et trouver les compromis et que les Togolais peuvent également y arriver.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement