pub
Développement

Plus d’envergure au programme PROVONAT au Togo

Advertisement

Il vient d’être adopté par le Parlement togolais, le projet de loi rectificative portant institution et règlement du volontariat national au Togo. Un texte important dont le vote accorde de la crédibilité et du feu vert à la mise en place d’une Agence dont la légitimité et le fonctionnement permettent de répondre aux défis auxquels doit faire face le volontariat national.

 

Le Programme de Promotion du Volontariat National (PROVONAT) mis en œuvre depuis septembre 2011 sous l’initiative du ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a déjà mobilisé 4.280 jeunes volontaires nationaux. La création de cette nouvelle Agence, a le mérite de répondre de façon adéquate aux défis qui se présentent à la question du volontariat national qui doit dans le contexte actuel, adopter une forme juridique en mesure d’assurer ses ambitions de développement : une plus grande flexibilité, une efficacité améliorée et une gestion concertée.

 

Selon la ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, “grâce au volontariat, beaucoup de jeunes se valorisent sur le marché du travail. A titre d’exemple : près de 44% des volontaires de la première vague et 39% de la deuxième et encore 44% de la troisième vague ont aujourd’hui quitté le volontariat pour un emploi stable grâce à leur engagement“. Le concept du PROVONAT inspire et séduit aujourd’hui plusieurs pays et de grandes Institutions internationales au regard des résultats obtenus sur le terrain, ainsi que par rapport à son fonctionnement et son mécanisme qui consistent à recruter des volontaires nationaux, des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emploi issus de plusieurs secteurs.

Nous sommes très fiers de ces jeunes qui ont su capitaliser leur expérience de volontaire et l’a transformé en véritable acquis pour leur vie professionnelle. Nous devons pérenniser ces acquis“, a reconnu Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Ces jeunes viennent de toutes les régions du Togo pour appuyer la société civile et les administrations publiques avec dévouement, humilité, honnêteté et professionnalisme.

 

Plus de 4 milliards de FCFA ont été investis par l’Etat togolais en 3 ans dans ce programme qui fait son petit bonhomme de chemin. Beaucoup de ressources ont été également mobilisées par des partenaires techniques et financiers, plus particulièrement le PNUD.

 

L’organisme a appuyé ce programme à hauteur de 235.000 dollars en 2012. En 2011, il avait injecté 130.000 dollars. En 2013, environ 250 millions de F.CFA ont été débloqués par les Nations Unies pour ledit programme.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

 

Advertisement