Advertisement
Sport

Les Bleus (France) affrontent les Super Eagles (Nigéria) en 8ème de finale

Advertisement

Comme on s’y attendait au regard de la performance affichée lors de ses deux premiers matchs de poule, L’équipe de France s’est qualifiée hier pour les 1/8ème de finale au terme de son 3ème match. L’équipe est bien en forme, selon certains observateurs de football de cette  20ème coupe du monde. Cela fait des années que les Bleus n’ont plus produit de tels exploits. A cette 1/8ème de finale, les Bleu joueront contre les Super Eagles du Nigéria le 30 juin prochain.

 

Les Français qui ne voudraient pas rencontrer à la prochaine étape de son parcours une Argentine en pleine forme, ont assuré le service minimum pour rafler le 1 point qu’il leur faut pour conserver la première place dans le Groupe E.

Didier Deschamps qui procède depuis le début de cette compétition à un système de rotation dans le but de susciter un esprit compétitif et combatif, a encore fait tourner son effectif, même si le match contre l’Equateur a été moins séduisant par rapport aux précédents. Peut être une tactique louable du coach pour moins de débauche d’énergie à l’équipe qui a l’avantage de jouir d’une meilleure forme pour le prochain match. Certaines grandes pointures sont positionnées sur le banc de touche pour mieux préparer la suite de la compétition.

 

La France qualifiée se positionne au mieux pour la suite de la compétition mondiale. Mais le Nigéria qui n’a pas encore dit son dernier mot, ne se laissera pas faire face aux Bleus en 8ème de finale; un match qui promet des étincelles selon certains commentateurs.

 

Beaucoup parlent déjà de cette rencontre et selon un spécialiste français, le match est vraiment jouable pour le Nigéria, « Bien-sur  le premier match du Nigéria n’a pas été à la hauteur, mais les Nigérians se sont vite ressaisis et ont montré une certaine évolution dans ce parcours du premier tour ».

L’équipe qui aura à remporter ce match, affrontera le Brésil ou le Chili en quart de final. Et là, les spéculations vont bon train surtout que les Brésiliens n’ont pas encore fait disparaître la psychose de 1998 et de 2006.

 

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement