Culture

L’auteur Badanadu Ago Tchao a présenté son ouvrage ‘’Contes et Légendes du Togo’’ au public

Advertisement

La maison d’édition ’’Les Continents’’ a présenté vendredi dernier à Lomé le recueil ‘’Contes et Légendes du Togo’’ de Badanadu Ago Tchao.

 

Constitué de 14 contes, ce recueil, selon l’auteur, appelle les africains en général et les togolais en particulier à « penser à leurs propres cultures ». « Aujourd’hui nous sommes allés à l’école et cultivés, mais cela ne suffit pas pour contribuer efficacement au développement de notre pays. Nous devons revenir à notre culture africaine parce que c’est celle-ci qui peut nous permettre de nous épanouir et de travailler efficacement pour le sens du développement réel de notre pays. Si nous nous intéressons seulement à l’intellecte, ce que nous avons appris à l’école moderne, il y aura toujours des insuffisances, des choses qui nous vont nous manquer. Nous ne pouvons pas être assez efficaces à l’œuvre parce que nous n’avons pas le tréfonds de nous-mêmes ; nous devons donc utiliser le fond culturel que nous avons pour apporter notre partition à la construction de notre pays. Nous devons concilier notre culture avec l’éducation occidentale », a-t-il dit.

 

La jeunesse est particulièrement interpelée à ce sujet par l’auteur puisque selon lui, celle-ci est le devenir et la relève de notre pays. « C’est la jeunesse qui a besoin de ce manque parce que les parents ont entre temps démissionné de l’éducation qu’ils devaient donner à leurs enfants et les jeunes aujourd’hui n’ont pas eu l’éducation de base, notre savoir, ce qu’il y a de culturel en nous. Les jeunes n’ont pas acquis leurs propres cultures pour des raisons diverses  », a ajouté l’auteur.

OUVRAGE_CONTINENTS.jpg

 

 

M. Kodzo Adzéwoda Vondoly, directeur de la maison d’édition Les Continents, a pour sa part donné les raison qui l’ont poussé à éditer cet ouvrage. « Il y a beaucoup de choses qui nous ont intéressées dans cet ouvrage ; ce qui nous motivé à l’éditer. Nous avons également vu à travers ces textes l’image d’une société qui va être reconstruite. L’histoire des Kabyè telles que transcrites dans les contes, ceux qui ne sont pas du Nord peuvent se retrouver dedans, les moralités, les leçons relatées par l’auteur nous concernent tous. Nous avons trouvé une valeur de ces contes. D’ailleurs, aujourd’hui, il n’y a plus de contes en tant que tel, donc cet ouvrage vient pour redonner vie à l’éducation traditionnelle dans nos sociétés. Les jeunes sont appelés à aller le découvrir pour savoir comment vivre », a-t-il souligné.

 

Pour rappel, l’auteur entend faire ressortir très prochainement le Tome II de ce recueil, qui selon lui sera plus riche en « contes attrayants ». Quant à l’éditeur, la vulgarisation de l’ouvrage se fera prochainement à l’intérieur du pays.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement