pub
Economie

Les Etats de l’UEMOA en conclave pour une meilleure de leurs ressources minérales

Advertisement

Les travaux de la réunion annuelle des chambres des mines et des structures ITIE des Etats membres de l’UEMOA ont ouvert ce lundi à Lomé par le ministre des Mines et de l’Energie Dammipi Noupokou. « Cette rencontre permettra de renforcer la mise en œuvre de la politique minière commune de l’UEMOA et partant, les capacités des Etats membres pour une gestion efficiente et durable des ressources minérales dans nos Etats », a indiqué le ministre.

 

Selon Essowé Barcola, commissaire des services administratifs et financiers, l’acte additionnel instituant la politique minière commune en 2000 est né de la pertinence de la vision des Chefs d’Etats et des Gouvernements de l’union, qui ont très tôt, compris que l’accélération de l’intégration procure des avantages économiques supérieurs à ceux qui seraient obtenus par la simple addition des performances isolées de chaque pays pris individuellement. « La politique minière commune constitue un cadre de référence prioritaire pour faire du secteur minier un des moteurs de la croissance économique et un moyen permettant d’améliorer durablement le conditions de vie de nos populations », a-t-il souligné.

 

Les objectifs visés par la politique minière commune sont notamment l’instauration d’un climat propice aux investissements miniers, l’harmonisation des cadres réglementaires, le renforcement des capacités des structures institutionnelles et de recherche, la bonne gouvernance et la préservation de l’environnement.

 

Pendant trois, les participants venus des pays membres de l’UEMOA auront à échanger sur la mise en œuvre de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, la mise en place et le renforcement des chambres des Mines ou Groupements Professionnels des Miniers dans les pays de l’union afin de mutualiser les expériences d’une part, et de susciter la mise en place de ces structures dans les Etats qui n’en possèdent pas encore d’autre part.

 

Ils vont également échanger sur le processus de révision du code minier communautaire en vue d’élaborer un code moderne pour la gestion efficace, dynamique et transparente des ressources minières dans les Etats membres de l’UEMOA.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement