pub
Coopération

Les députés du CIP de l’UEMOA en conclave de prévention des conflits liés aux processus électoraux

Advertisement

Le coup d’envoi des travaux de la 16ème session extraordinaire du Comité Interparlementaire (CIP) de l’UEMOA a été donné ce lundi à Lomé par M.Victor Dangnon, président dudit comité. L’ouverture des travaux a été effectuée en présence du président de l’Assemblée Nationale Togolaise M. Dama Dramani qui s’est félicité du choix du Togo pour abriter cette rencontre régionale.

 

Placée sous le thème : « Evaluation des systèmes électoraux des Etats membres de l’UEMOA », cette session permettra d’aboutir à terme à une harmonisation des systèmes éléctoraux dans l’espace communautaire, en vue de rationnaliser la gouvernance électorale.

 

Pendant une semaine, les parlementaires des Etats membres de l’UEMOA renforceront leurs connaissances en matière d’évaluation des systèmes électoraux afin de contribuer à éviter les crises politiques voire les conflits inhérents aux processus électoraux. Le CIP tient à cette session car la démocratie, la paix, la bonne gouvernance, l’état de droit et la prévention des conflits ont été au cœur de ses préoccupations. La dite session regroupe huit parlements nationaux de l’UEMOA qui vont plancher sur l’observation des élections dans les pays membres.

 

Le choix de Lomé pour abriter cette rencontre, à en croire M. Dangnon, est significatif. Il vise, selon lui, à manifester la reconnaissance du Comité Interparlementaire de l’UEMOA envers un Etat membre, le Togo, pour son engagement et son rattachement à l’idéal d’intégration sous-régionale.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement